BIENVENUE

Ne quittez pas ce blog
sans avoir laissé trace de votre passage.

Petits messages, critiques, encouragements
ou commentaires... Tout sera bienvenu !

Mais surtout, ne restez pas anonyme.
Ainsi, je pourrai vous remercier !

Merci et bonne visite...


Louis


PS : Mes sites amis préférés sont tout en bas
et ma boîte mail attend vos messages :
louis.delville(chez)brutele.be...

samedi 29 juillet 2017

Chimio n° 2


Rendez-vous à 10h30 pour cette chimio. Je suis reçu par une charmante oncologue qui a bien lu mon dossier. Elle me questionne longuement et élude, comme tout le corps médical, mon problème de vertiges qui ne fait que croître...

Drôle de situation où l'on me soigne parfaitement pour des choses que je ne ressens pas et où on "néglige" le seul mal ressenti par le patient...

Mon taux de globules blancs a bien remonté, le scanner passé le 17 aux urgences est rassurant quant à ma tumeur, bref, je ne devrais pas trop me plaindre

Les symptômes annexes : perte de goût, d'appétit, les maux divers sont normaux et ne me handicapent guère. J'ai perdu le goût du sucré mais cela n'est guère ennuyant. Je n'ai jamais été un fanatique de la pâtisserie. Quant au chocolat, je lui trouve une saveur bizarre !

La séance s'est déroulée sans ennui et cette fois, j'ai reçu mon repas avant de devoir enfiler ces fichus gants réfrigérés que j'ai enlevés avant la fin du traitement tellement j'avais les mains froides !

L'infirmière de diabétologie est passée chercher les résultats et en est satisfaite. Un point de plus.

Ah oui, autre bonne nouvelle ? Micheline m'a trouvé un autre chapeau beaucoup plus cher que le premier puisqu'il lui a coûté 1 euro !

Une petite photo ?


mardi 18 juillet 2017

Urgences = Patience


Les hasards de l'évolution de mos état de santé m'ont amené hier à aller aux urgences de mon hôpital favori !

Depuis ma première chimio du 7 juillet, beaucoup de choses on chargé...

Le plus gênant sont les vertiges dont je me plains depuis près de deux ans qui s'amplifient au point de pourrir ma vie. Je suis ainsi incapable de rester plus de quelques minutes debout. Jugez des problèmes que cela pose pour la simple confection d'une sauce blanche ou une attente  chez un commerçant...

Micheline a téléphoné hier à mon oncologue qui a conseillé d'aller aux urgences.

15h, arrivée et prise en charge : rapide, check-up habituel, prise de sang, tension, température...
Durée 10 minutes.

15h50, rencontre avec le médecin qui m'examine, me questionne, m'écoute...
Durée 20 minutes

16h15, annonce que l'on va me faire un scanner du cerveau !

16h55, après plusieurs demandes restées sans réponse quant à l'horaire de l'examen, je menace de quitter ma chambre.

16h57, miracle, la brancardière vient me chercher. Gymkhana dans les couloirs et rangement du patient toujours sur son lit dans un couloir vide. 

17h15, le scanner est fait et je suis revenu dans ma chambre !

18h, entrée du médecin : il faut attendre les résultats...

Quelques nouveaux examens pour passer agréablement le temps et à 19h, renvoi dans mon foyer. Le scanner est très bon, j'ai une petite infection d'origine inconnue qui oblige à prendre des antibiotiques pendant une semaine. Au moindre signe de fièvre à partir de vendredi 21, je dois revenir. 

Il y a de ces menaces qui vous donnent froid...

mardi 11 juillet 2017

Que faire face à Attila ?


C'est ainsi que je surnomme désormais la radiothérapeute qui a pris en charge l'extermination du petit restant de ma tumeur ! Et pour cause : Là où elle passe, les cheveux ne repoussent jamais !

Notez que ça m'est égal  et que j'assume cette calvitie précoce avec humour. Cet article en est la preuve !

Mais, car il y a un mais, je dois protéger mon crâne des rayons du soleil... J'ai bien pensé demander une de ses mitres à mon cousin Jean-Pierre mais cela s'avère difficile à porter dans les transports en commun ou dans ma voiture. Une casquette avec visière vers l'arrière, cela fait trop jeune. Non, j'ai décidé de trouver un chapeau. Direction mon tailleur préféré, "Les Champs Élysées" Et miracle, tout droit sorti d'une réserve, LE chapeau !

Merci à Carine et Gérald de me l'avoir offert ! Cela valait bien cet article !

vendredi 7 juillet 2017

Chimio première ! Clap.


Nous y sommes. Aujourd'hui, j'ai subi ma première chimio...

C'est le début de 18 semaines de traitement de ce cancer de la prostate qui s'est rappelé à mon mauvais souvenir il y a 16 mois.

Arrivée à l'hôpital à 10h30 et début des hostilités avec la visite chez l'oncologue. Avant on disait cancérologue mais cela faisait peur. Alors on a changé !

Analyse des heures et des jours à venir et premier rencontre avec le service. Questionnaire habituel, conseils, explications de ce qui va se passer. Bref de quoi rassurer le patent. Moi, j'aime savoir, j'aime comprendre !

Placement de la tuyauterie via une aiguille piquée dans le port a cath. On ouvre les petites vannes et c'est parti pour un produit de nettoyage? Puis vient le médicament actif mais avant cela, on veut protéger mes ongles. Me voici équipés d'une paire de gants entoures de grosses moufles sortant tout droit d'un congélateur. Mes deux mains sont très lourdes et très froides. Où les poser ?

C'est le moment que l'on attendait pour m'amener mon repas !!!

Avez-vous déjà mangé des spaghettis bolognaise avec des gants de boxe ? Bon courage ! C'est Micheline qui doit me donner la becquée? En récompense elle a droit à un potage prévu pour les accompagnants !

Heureusement cela ne dure pas trop longtemps. Le traitement est terminé pour aujourd'hui.

Une visite au service diabétologie où l'on m'initie au maniement d'un appareil de mesure de la glycémie et retour à l'appartement vers 15h45.

Grosse journée et grosse fatigue.

Demain est un autre jour...