BIENVENUE

Ne quittez pas ce blog
sans avoir laissé trace de votre passage.

Petits messages, critiques, encouragements
ou commentaires... Tout sera bienvenu !

Mais surtout, ne restez pas anonyme.
Ainsi, je pourrai vous remercier !

Merci et bonne visite...


Louis


PS : Mes sites amis préférés sont tout en bas
et ma boîte mail attend vos messages :
louis.delville(chez)brutele.be...

jeudi 17 janvier 2019

Au moins 10000...


Ma quatrième chimio s'est bien déroulée et sans perte de temps. I: faut dire que les nouvelles données avant étaient bonnes. La tumeur au cerveau a diminué de moitié et les métastases régressent.

Pour passer un agréable moment, j'ai fait de petits calculs : Combien de gouttes sont-elles nécessaire pour un traitement comme celui que je subis toutes les trois semaines ?

Un chrono et un comptage manuel. Le tout est joué !

50 gouttes en 33 secondes, soit 5454 gouttes par heure. Comme le traitement dure environ deux heures, cela fait au moins 10000 gouttes qui passent !

J'avoue avoir été surpris !

jeudi 27 décembre 2018

Récompense ?


Ma troisième chimio s'est bien et rapidement déroulée. Sans ennui et avec la visite d'une psychologue, chargée de venir veiller sur ma santé mentale !

L'entrevue a duré près de vingt minutes et nous avons beaucoup parlé chorale, chant, comédie musicale… Elle connaît même mon ami Serge Van Brakel ! Un bon point pour elle !

Micheline est aussi intervenue dans la conversation pour lui expliquer combien le patch de morphine me rend la vie facile et normale. Ceci expliquant les activités que nous avons et qui me permettent de faire plein de choses.

L'oncologue m'a également annoncé que les effets de ce traitement étaient positifs et qu'en récompense, j'avais droit à d'autres séances !

Restons donc positif. Je supporte bien tout cela malgré les inconvénients ! Tant pis pour mon écriture et mes doigts engourdis. Tant pis pour mes yeux qui pleurent.

L'important est d'être là et de continuer mon voyage de conteur et de choriste.


vendredi 14 décembre 2018

Les gens sont fous !


11 ans de blog et probablement le message le plus "râleur" !

Il y a de quoi. 

En début de semaine, deux chauffagistes imbéciles ont eu la mauvaise idée de changer un radiateur d'un appartement de notre immeuble… On a donc allégrement vidé toute l'installation sans que personne (sauf les écervelés) ne soit au courant. Puis, en fin de journée, on a "rempli" l'installation et on s'est sauvé comme des voleurs !

Résultat, le sixième étage est privé de chauffage !

On a lancé une grande opération "purgeur". Jusqu'à présent sans aucune amélioration. Convaincre 36 occupants de purger chaque radiateur relève du défi impossible.  

Quelques personnes de bonne volonté se sont attelées à la tâche avec des résultats mièvres. Hélas, certaines personnes ne sont pas présentes, d'autres incapables d'effectuer le travail et d'autres encore s'en fichent royalement.

17° dans l'appartement et toujours aucune action de la syndic. 

Je vois avec angoisse arriver le week-end puis les fêtes sans que l'on ait enfin résolu le problème.

Sans résultats probants ce vendredi soir, je préviens la presse, les médias et je ferai savoir à tout le monde ce que nous vivons !

Je sais que certaines personnes doutent que je mette mes menaces à exécution mais il y a des limites. Et comme je dis :"Quand j'ai froid, je peux rapidement devenir très désagréable !

Qu'on se le dise !

vendredi 7 décembre 2018

J'allais oublier


Eh oui, j'allais oublier de vous parler de la chimio subie hier ! Ultra rapide ! Pourquoi ? J'avoue ne pas le savoir mais en être très heureux. Moins de trois heures !

La médecine semble apprécier certains résultats de la prise de sang qui sont bien meilleurs que la fois dernière. Croisons les doigts pour que dans trois semaines, l'amélioration ait continué.

Quelle drôle de semaine, nous venons de vivre, Micheline et moi. 

Lundi, visite au funérarium  pour nous incliner devant le cercueil de Madeleine, notre meilleure amie. Elle est décédée le 1er décembre entourée de toute sa famille. Je crois bien que c'est un soulagement pour tout le monde tant Madeleine avait accumulé les problèmes médicaux depuis des années.

Mercredi, les funérailles avec des retrouvailles d'anciens collègues perdus de vue depuis des lustres. Repas avec la famille et les amis proches. Que de souvenirs évoqués : souvent joyeux, souvent sérieux mais qui permettent à chacun de garder une image au fond de son cœur.

Aujourd'hui vendredi, concert de la chorale sur le thème "Chantons la paix" avec différents partenaires de la région. Ce sera notre première fois avec Émilie, notre cheffe de chœur actuelle qui semble très contente de notre travail mais aussi du sien ! 

lundi 19 novembre 2018

En prévision


Les personnes qui me connaissent un peu savent combien j'apprécie les parfums.

Ces derniers mois, j'avais été privé de me rendre dans une parfumerie de Charleroi pour aller à la rencontre des nouveautés !

Comme l'avenir ne sera guère favorable aux promenades olfactives, mon amie Carole a décidé d'anticiper un peu mon anniversaire en m'offrant un vaporisateur de mon parfum favori :


Un parfum pour femme découvert aux Etats-Unis en 1979 ! Si les essais furent nombreux pour trouver le cadeau pour Micheline, dès la première seconde, c'était le déclic ! "Private Collection" est entrée dans notre vie et n'en est jamais sorti !

Je n'arrive pas à m'en passer et lors de chaque visite d'une parfumerie, j'en imprègne une tigette qui rejoint un grand pot chinois rempli des senteurs rencontrées depuis bien longtemps…

Ce parfum va donc m'accompagner, me soutenir, me donner force et courage pour les mois qui viennent.

Merci Carole. 

lundi 5 novembre 2018

La peau de l'ours...


On dit "Il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué" mais aussi "Il ne faut jamais dire jamais".


Mon oncologue en parlait depuis plusieurs mois et je ne me faisais guère d'illusion. Je vais devoir encore subir des chimios ! Moins agressive, certes, mais aux effets secondaires tout aussi dévastateurs que celles de l'an dernier et dont je ne suis pas encore débarrassé !

Allons-y donc, puisqu'il n'y a guère de choix !

Rendez-vous le jeudi 15 novembre pour la première. Cela se passera toujours au même endroit mais, cette fois, je réserve un lit sûrement plus confortable que ces vieux fichus fauteuils !

En plus, je pourrai dormir !

jeudi 6 septembre 2018

Pour dépasser les 70...


70 séances de radiothérapie !

Eh oui, le sort s'acharne sur moi. Depuis mardi, je sais qu'une nouvelle tumeur est en train de grossir quelque part dans mon crâne. Et cette fois, mon chirurgien favori ne pourra rien pour moi. L'opération est impossible sans gros risque pour mon intégrité physique !

Il faudra donc passer par la radiothérapie pour m'en débarrasser. Cet après-midi, je suis allé à l'hôpital où l'on m'a confectionné un tout nouveau masque identique à celui déjà porté en son temps : 
http://louis-quenpensez-vous.blogspot.com/2017/06/la-tumeur-2.html

Mon passage dans le service m'a permis de voir que le charmant personnel se souvient parfaitement de moi. 

C'est vrai que ça commence à compter ! Nous en serons à 75 séances diverses et variées à la fin du traitement !

mardi 28 août 2018

Echo des RPé

En écoutant ceci : https://www.youtube.com/watch?v=ahyLLX0tmD8, nous avons été invité à écrire…

La chanson d'Helga 

J'ai toujours aimé venir à Paris
C'est une ville qui me rappelle Berlin
Le Berlin des années vingt.

Notre-Dame se mire dans la Seine
Depuis des centaines d'années
Et pourtant personne ne s'en lasse.

Les Folies Bergère attirent les hommes
Mais les femmes y vont aussi
Les femmes nues n'ont pas de nationalité.

Et puis c'est là que vit mon homme
Celui que j'ai dans la peau
Celui avec qui le ciel est toujours bleu.

Pourtant un jour il m'a trompée
Une américaine me l'a volé et il est parti
Je l'ai cherché partout dans la ville.

Puis un jour, dans un couloir de métro
Nous nous sommes croisés
Je l'ai suivi et je les ai tués.

J'ai toujours aimé venir à Paris
C'est une ville qui me rappelle Berlin
Le Berlin des années vingt.

jeudi 26 avril 2018

La routine, tout simplement !


Cela faisait un an que je n'étais plus allé chez le coiffeur. Chez la coiffeuse, devrais-je dire !

En avril 2017, sans prévoir ce qui allait se passer, je m'étais fait couper les cheveux bien courts pour l'été. 

Quelques semaines après, on me rasait l'arrière du crâne pour pouvoir ouvrir et admirer mon cerveau de près !

Puis quelques rayons bien puissants ont attaqué le même endroit (voir l'article du 11 juillet : "Que faire face à Attila ?").

Les chimios qui ont suivi ont aussi fait du dégât ! Et sur tout mon système pileux, y compris la barbe et les poils du nez et des oreilles...

Ce fut un vrai bonheur de ne pas me raser pendant plus de six mois, mais maintenant, tout cela est bien fini ! Mes cheveux et tout le reste repoussent.

Micheline est allée chez la coiffeuse cet après-midi et je l'ai accompagnée. Angelica m'a proposé de s'occuper un peu de moi et depuis, je suis bien mieux coiffé !

Certes, je n'ai pas encore retrouvé ma tignasse d'origine mais j'y arrive tout doucement. Eh oui, les bonnes choses ont une fin !

vendredi 2 mars 2018

Dernière rencontre !


Le 31 août dernier, je vous ai dit que je comptais revoir mon neurochirurgien...

C'est fait depuis hier ! J'ai profité d'une visite à l'hôpital chez ma diabétologue pour monter au troisième étage et aller frapper à la porte de son bureau.

Par chance, il était présent et libre.

J'ai donc sorti mon dernier livre et lui ai offert en le laissant lire le petit mot écrit en guise de préambule :


Il a souri en lisant, a levé des yeux brillants vers moi !

J'ai repris "Vous ne vouliez plus me voir, mais moi, je suis venu vous offrir ce bouquin". Une dédicace personnelle et ma signature et voilà "Le livre des surprises" qui va enrichir une bibliothèque de plus.



samedi 30 décembre 2017

ηὕρηκα / eurêka


Chimio première ! Clap. était le titre de mon article du 7 juillet dans lequel je décrivais la scène du repas avec les gants. J'avais une planche de BD en mémoire. Comment la retrouver ?

Mon amie Isabelle à qui j'en ai parlé a fait appel à un spécialiste et voici le résultat !

2017 va donc se terminer sur un sourire...


mardi 5 décembre 2017

Saint Nicolas a été généreux !


Et en plus, avec un jour d'avance !

C'est aujourd'hui que j'ai rencontré mon oncologue préférée pour faire le point sur ma santé et les résultats des différents traitements subis au cours des derniers mois.

Et les résultats sont bons ! Tout n'est pas parfait mais il semble que je n'ai pas enduré toutes ces épreuves pour rien !

Une preuve ?

Nous devons nous revoir dans trois mois. Adieu donc hormonothérapies, rayons, chimiothérapies. Les effets secondaires persistent encore mais il faut être patient !

Pour fêter cette bonne nouvelle, j'ai reçu la podologue qui m'a refait des orteils tout beaux !

vendredi 20 octobre 2017

Chimio, c'est fini (air connu) !


Dernière chimio ce vendredi. Après quatre mois de traitement, la faculté en a décidé ainsi et c'est très bien.

Prochaines rencontres fin novembre, début décembre pour une série d'examens qui orienteront la suite.

Vous vous rendez compte, ne pas aller à l'hôpital pendant un mois. J'en rêvais !

Pour terminer cet épisode, je vous propose une jolie photo intitulée "Louis et la lasagne" prise ce midi pendant que le goutte à goutte goutte à gouttait.


jeudi 19 octobre 2017

Visite amicale

Depuis plus de huit mois, j'ai pris l'habitude de rendre visite... Je ne compte plus le nombres de médecins, infirmières et personnel hospitalier rencontrés !

Aujourd'hui, j'ai eu une belle revanche. Deux amis parisiens ont fait le voyage pour venir me saluer. Melinda et Olivier que je fréquente depuis près de 17 ans sur Internet. 

Depuis lors, nous nous voyons tous les deux ans environ et toujours avec le même plaisir. 

Voici une photo de notre repas.


Merci à vous d'avoir fait tous ces kilomètres pour nos retrouvailles.

samedi 30 septembre 2017

Bas de contention


La plupart des médecins rencontrés ces derniers mois m'ont conseillé de porter des bas de contention. Ces accessoires pourraient m'aider à résoudre les problèmes de vertiges que je traîne depuis plus de deux ans !

Le neuro-chirurgien qui m'a opéré appelle cela des "prémices syncopaux" mais me donne le même conseil.

Une visite dans une bandagisterie m'a fait un peu peur tant la vendeuse a prétendu que c'était difficile à mettre et pas très agréable à porter...

Micheline qui fréquente tous les magasins du quartier a trouvé par hasard des chaussettes de contention pour sportif et elle a acheté trois paires.

Depuis lors, je porte ces ravissantes choses. Jugez plutôt :





Pour les non anglophones, L = gauche et  R = droit !

Hier, mon oncologue a apprécié le galbe de mes jambes et surtout le fait que j'ai suivi son conseil !


samedi 9 septembre 2017

Quatrième...


Eh oui, je les compte ces fameuses chimios ! Un peu comme le prisonnier qui attend qu'on ouvre sa cellule pour lui rendre la liberté.

Celle-ci s'est passée sans encombre et le temps m'a paru toujours aussi long. Quatre heures de présence pour rencontrer une oncologue (encore une nouvelle !), manger le repas prévu avec enfin autre chose que de la purée (du riz) pour accompagner le saumon aux petits légumes bien chaud. Une orange comme dessert et c'est parti pour le goutte à goutte en trois parties : un anti-nausée, le produit actif et un petit rinçage.

Les secondes s'écoulent comme les gouttes : lentement...

Rendez-vous le 29 septembre !






jeudi 31 août 2017

On n'en parle plus !


Ce matin, j'ai rencontré le neurochirurgien qui m'a opéré de cette fichue tumeur au cerveau en mai dernier.

Il est très content de son travail et les derniers examens que j'ai passés montrent que tout est parfaitement en ordre là-haut, dans ma petite tête !

Il m'a donc annoncé avec un grand sourire que c'était la dernière rencontre entre nous.

Dommage, il m'a toujours été sympathique ce médecin et puis, il m'a quand même sauvé la vie !

Mais mon petit doigt me dit qu'on se reverra encore une fois cette année…

vendredi 18 août 2017

On en est à la moitié !



Comme prévu, j'ai subi aujourd'hui ma troisième chimio. Rien à raconter sur les soins mais une belle rencontre avec deux charmantes dames d'origine marocaine avec lesquelles le temps a passé plus vite que d'habitude.

Nous avons parlé restaurants, petits coins sympa dans Charleroi… Et nous sommes vite tombés d'accord pour dire que notre ville change dans le bon sens. Un peu d'optimisme dans la grisaille météorologique et celle de l'actualité de Barcelone.

Voici enfin une photo des fameux gants que je porte durant la chimio. Parfois, je les enlève car, non content de sortir du congélateur, ils sont vraiment très lourds !

Ah si j'avais affronté Cassius Clay alias Mohamed Ali, quel match !



mardi 8 août 2017

Louis fait de la résistance


Vous qui lisez cet article, ne faites pas la bêtise d'aller aux urgences d'un  hôpital un vendredi pour vous plaindre de vertiges, vous risquez gros !

Scénario : entrée aux urgences à 11 heures, prise en charge immédiate  puis attente, attente, attente... entrecoupée, d'un petit acte technique, prise de température, mesure de la glycémie, prise de sang...

Vers 16 heures, branle-bas de combat sur le pont ! Et le verdict tombe : vous allez être hospitalisé en oncologie. On vous y attend ! Réception joyeuse : collier de fleurs, verre d'accueil, grand sourie. Trop tard, le piège est refermé !

Le jour suivant se résume à la visite de différents médecins, qui vous posent chacun les mêmes questions et repartent vers d'autres horizons...

Le dimanche, si vous avez de la chance vous verrez trois ou quatre personnes différentes qui veilleront à vous apporter votre plateau repas plein de choses que vous n'aimez pas : À mon avis, ils ont une liste des choses les plus infâmes pour le week-end !

En général, quand je ne dors pas la nuit, c'est qu'il y a quelque chose qui me turlupine et dont je veux trouver la solution le lendemain matin. Parfois, le hasard ou la bêtise me donne un bon coup de main...

Lundi, 5h35 du matin, une infirmière rentre dans ma chambre... "Je viens vous faire une prise de sang ! Eureka ! Je sais ce que je vais faire !

En moins de trente secondes, la pauvre est virée de ma chambre, avec le message : "Dès aujourd'hui, je quitte ce service !" à faire passer à qui de droit.

Quelques ambassadeurs sont venus pour tenter de me convaincre, en vain !

Onze heures, entrée en fanfare de mon oncologue favorite, suivie comme son ombre pas trois assistants muets : "Alors, Monsieur Delville, on fait de la résistance ?"

J'explique mon cas, mes deux journées infernales, le manque de communication... Elle convient avec moi de la situation.

Pris d'une inspiration, je lui annonce que moi je sais pourquoi on a jugé bon de m'hospitaliser un week-end : "Vous vous rendez compte, deux journées facturées pour aucun travail plus celle-ci puisqu'entretemps on est venu apporter mon plateau repas (chambre occupée à midi, journée entière à payer !).

Elle me regarde, je poursuis, "Ces trois jours vont servir à payer vos vacances, Madame !!!"

Elle a faiblement souri et m'a laissé manger.

L'après-midi, j'ai quitté le service sans regrets !
  

samedi 29 juillet 2017

Chimio n° 2


Rendez-vous à 10h30 pour cette chimio. Je suis reçu par une charmante oncologue qui a bien lu mon dossier. Elle me questionne longuement et élude, comme tout le corps médical, mon problème de vertiges qui ne fait que croître...

Drôle de situation où l'on me soigne parfaitement pour des choses que je ne ressens pas et où on "néglige" le seul mal ressenti par le patient...

Mon taux de globules blancs a bien remonté, le scanner passé le 17 aux urgences est rassurant quant à ma tumeur, bref, je ne devrais pas trop me plaindre

Les symptômes annexes : perte de goût, d'appétit, les maux divers sont normaux et ne me handicapent guère. J'ai perdu le goût du sucré mais cela n'est guère ennuyant. Je n'ai jamais été un fanatique de la pâtisserie. Quant au chocolat, je lui trouve une saveur bizarre !

La séance s'est déroulée sans ennui et cette fois, j'ai reçu mon repas avant de devoir enfiler ces fichus gants réfrigérés que j'ai enlevés avant la fin du traitement tellement j'avais les mains froides !

L'infirmière de diabétologie est passée chercher les résultats et en est satisfaite. Un point de plus.

Ah oui, autre bonne nouvelle ? Micheline m'a trouvé un autre chapeau beaucoup plus cher que le premier puisqu'il lui a coûté 1 euro !

Une petite photo ?


mardi 18 juillet 2017

Urgences = Patience


Les hasards de l'évolution de mos état de santé m'ont amené hier à aller aux urgences de mon hôpital favori !

Depuis ma première chimio du 7 juillet, beaucoup de choses on chargé...

Le plus gênant sont les vertiges dont je me plains depuis près de deux ans qui s'amplifient au point de pourrir ma vie. Je suis ainsi incapable de rester plus de quelques minutes debout. Jugez des problèmes que cela pose pour la simple confection d'une sauce blanche ou une attente  chez un commerçant...

Micheline a téléphoné hier à mon oncologue qui a conseillé d'aller aux urgences.

15h, arrivée et prise en charge : rapide, check-up habituel, prise de sang, tension, température...
Durée 10 minutes.

15h50, rencontre avec le médecin qui m'examine, me questionne, m'écoute...
Durée 20 minutes

16h15, annonce que l'on va me faire un scanner du cerveau !

16h55, après plusieurs demandes restées sans réponse quant à l'horaire de l'examen, je menace de quitter ma chambre.

16h57, miracle, la brancardière vient me chercher. Gymkhana dans les couloirs et rangement du patient toujours sur son lit dans un couloir vide. 

17h15, le scanner est fait et je suis revenu dans ma chambre !

18h, entrée du médecin : il faut attendre les résultats...

Quelques nouveaux examens pour passer agréablement le temps et à 19h, renvoi dans mon foyer. Le scanner est très bon, j'ai une petite infection d'origine inconnue qui oblige à prendre des antibiotiques pendant une semaine. Au moindre signe de fièvre à partir de vendredi 21, je dois revenir. 

Il y a de ces menaces qui vous donnent froid...

mardi 11 juillet 2017

Que faire face à Attila ?


C'est ainsi que je surnomme désormais la radiothérapeute qui a pris en charge l'extermination du petit restant de ma tumeur ! Et pour cause : Là où elle passe, les cheveux ne repoussent jamais !

Notez que ça m'est égal  et que j'assume cette calvitie précoce avec humour. Cet article en est la preuve !

Mais, car il y a un mais, je dois protéger mon crâne des rayons du soleil... J'ai bien pensé demander une de ses mitres à mon cousin Jean-Pierre mais cela s'avère difficile à porter dans les transports en commun ou dans ma voiture. Une casquette avec visière vers l'arrière, cela fait trop jeune. Non, j'ai décidé de trouver un chapeau. Direction mon tailleur préféré, "Les Champs Élysées" Et miracle, tout droit sorti d'une réserve, LE chapeau !

Merci à Carine et Gérald de me l'avoir offert ! Cela valait bien cet article !

vendredi 7 juillet 2017

Chimio première ! Clap.


Nous y sommes. Aujourd'hui, j'ai subi ma première chimio...

C'est le début de 18 semaines de traitement de ce cancer de la prostate qui s'est rappelé à mon mauvais souvenir il y a 16 mois.

Arrivée à l'hôpital à 10h30 et début des hostilités avec la visite chez l'oncologue. Avant on disait cancérologue mais cela faisait peur. Alors on a changé !

Analyse des heures et des jours à venir et premier rencontre avec le service. Questionnaire habituel, conseils, explications de ce qui va se passer. Bref de quoi rassurer le patent. Moi, j'aime savoir, j'aime comprendre !

Placement de la tuyauterie via une aiguille piquée dans le port a cath. On ouvre les petites vannes et c'est parti pour un produit de nettoyage ? Puis vient le médicament actif mais avant cela, on veut protéger mes ongles. Me voici équipés d'une paire de gants entoures de grosses moufles sortant tout droit d'un congélateur. Mes deux mains sont très lourdes et très froides. Où les poser ?

C'est le moment que l'on attendait pour m'amener mon repas !!!

Avez-vous déjà mangé des spaghettis bolognaise avec des gants de boxe ? Bon courage ! C'est Micheline qui doit me donner la becquée ! En récompense elle a droit à un potage prévu pour les accompagnants !

Heureusement cela ne dure pas trop longtemps. Le traitement est terminé pour aujourd'hui.

Une visite au service diabétologie où l'on m'initie au maniement d'un appareil de mesure de la glycémie et retour à l'appartement vers 15h45.

Grosse journée et grosse fatigue.

Demain est un autre jour...

jeudi 29 juin 2017

Port-A-Cath


Définition :
Dispositif destiné à permettre des injections régulières par voie veineuse sans devoir piquer le patient Cela consiste en un petit boitier implanté sous la peau et muni d'une cloison en silicone destinée à recevoir l'aiguille. Le boitier est relié à une grosse veine (jugulaire, par exemple).

C'est cet objet que l'on m'a implanté hier. Il se situe environ 20 centimètres au dessus de mon sein gauche au niveau de la clavicule et restera en place aussi longtemps que voulu !

Ainsi lors de mes séances de chimiothérapie, on ne devra pas "chipoter" pour trouver une bonne veine.

Si l'intervention s'est bien passée en moins d'une demi-heure, le reste de la journée a été épouvantable ! Jugez-en vous-même :
- Arrivée à 7h30, opération prévue à 9h37.
- Départ de ma chambre à 11h25
- Opération de 12 à 12h30
- Réveil à 12h45
- Retour à ma chambre à 13h - Repas tartine.
- Visite de l'assistant chirurgien à 17h pour me libérer.

Soit plus de 8 heures d'attente sans avoir aucune nouvelle ! Merci le GHdC, je m'attendais à mieux !


mardi 27 juin 2017

Chimiothérapie


Ce seul mot donne parfois froid dans le dos...

On repense à plein de personnes qui ont subi ce traitement avec plus ou moins de chance, de réussite.

Je m'y attendais,  je vais bientôt faire partie des patients de  l'hôpital de jour. Ainsi en ont décidé les médecins qui me suivent depuis plus d'un an. 

L'épisode de la tumeur au cerveau (d'origine prostatique) a sûrement beaucoup joué dans cette décision.

Voici donc la suite des événements : 6 séances espacées de trois semaines à partir de début juillet.

Mon oncologue ne m'a pas caché qu'il y aurait des inconvénients : perte de mes cheveux, fatigue... 

Plutôt que de répéter cent fois les mêmes informations, je vous suggère de venir régulièrement ici. Je vais essayer de vous raconter régulièrement les temps forts des mois qui viennent. 

Que cela ne vous empêche pas de me téléphoner aussi. Cela fait chaud au cœur d'entendre des voix amies.