BIENVENUE

Ne quittez pas ce blog
sans avoir laissé trace de votre passage.

Petits messages, critiques, encouragements
ou commentaires... Tout sera bienvenu !

Mais surtout, ne restez pas anonyme.
Ainsi, je pourrai vous remercier !

Merci et bonne visite...


Louis


PS : Mes sites amis préférés sont tout en bas
et ma boîte mail attend vos messages :
louis.delville(chez)brutele.be...

mercredi 31 décembre 2008

2008 - 2009

À vous toutes et tous qui avez jalonné mon parcours au cours de cette année 2008, je voudrais vous dire combien j'ai apprécié de vous rencontrer, de faire votre connaissance, de vous écouter et de vous avoir à mes côtés.

Certes, 2008 ne restera pas dans nos mémoires comme une année faste mais elle aura au moins permis de nouvelles relations entre nous.

Citons, au hasard, deux soirées d'équinoxe à Bruxelles, la visite des Nez Rouges à Charleroi, Tournai la Page, quelques entraînements d'impro où le rire et l'émotion ont eu raison des plus sages et des plus blasés, un voyage en Suisse avec des souvenirs plein la mémoire, une journée de tir à l'arc de rêve pour Micheline, la première de ma pièce de théâtre, des rencontres de qualité, un petit dessin, de joyeuses retrouvailles... Bref, tout ce qui rend plus fort, plus grand et plus ouvert aux autres.

Merci d’être ainsi passé dans ma vie et d’y avoir laissé une empreinte indélébile.

2009 est là, laissons-lui une chance… Ce sera peut-être une bonne année !

mardi 30 décembre 2008

La fin du tube cathodique

Comme le Papa de Micheline se plaint de plus en plus du mauvais fonctionnement du petit téléviseur qu'il utilise dans son petit salon, nous avons commencé, sans lui dire, une prospection pour un nouveau téléviseur.

À ma grande surprise, les marchands de matériel audio-vidéo ne proposent plus que des télés à écran plat ! Il faut dire que cela fait des années que je ne me suis plus intéressé à ce marché et que la technique avance à grands pas...

Il va donc falloir un peu se remettre à la technique, se poser les bonnes questions, savoir quelles sont les caractéristiques les plus importantes à connaître avant de faire un choix. Vu mes antécédents, cela ne devrait pas être trop compliqué !

Et puis, je connais plein d'amis qui se feront un plaisir de me renseigner. Certains me doivent bien ce petit service. Les bonnes relations que j'ai tissées au cours de ma vie professionnelle vont servir, une fois de plus.

lundi 29 décembre 2008

Le foie gras

Un produit de saison qui, depuis plus de vingt ans, est fabriqué dans quelques bonnes maisons de notre pays.

Quelle ne fut pas ma surprise au supermarché, ce matin, en découvrant une petite affichette ainsi rédigée :

Foie gras d'oie - Origine : Hongrie - Bloc de 320 grammes...

Tout cela agrémenté du sigle et du nom d'une firme wallonne bien connue.

J'ai donc pris ma plus belle plume (électronique) et j'ai écrit au "contact" trouvé sur le site Internet en m'inquiétant de cette origine pour le moins interpellante. Quelques heures plus tard, je recevais la réponse :
"... Nous produisons en Belgique le foie gras de canard. De l'élevage du caneton, au gavage et à l'abattage, nous contrôlons chaque étape de la chaîne.
Depuis février 2005, notre société a racheté son concurrent, les foies gras de Strasbourg, spécialiste du foie gras d'oie.
Nous avons repris les achats et les fabrications de cette société.
Les foies gras d'oie sont sélectionnés et achetés en Hongrie. Nous avons en permanence une personne de contact là-bas. J'ai personnellement été visité et contrôlé en Hongrie, 4 abattoirs cette année. Nous avons le chef de production des foies gras de Strasbourg qui est conseillé et acheteur à temps plein..."

Me voila donc rassuré et prêt à consommer ce produit de fête !

dimanche 28 décembre 2008

Bilan

Que retenir de cette année ?

Les sempiternelles querelles linguistiques dans notre pays, l'élection d'Obama, la crise boursière, la médaille d'or de Tia aux JO, le sacre du Standard ?

Voila bien des événements importants qui ont émaillé l'année peu enthousiasmante que nous venons de vivre...

En ce qui nous concerne, je pense que les rencontres faites pendant nos vacances en Suisse resteront comme autant de petites étoiles dans nos souvenirs.

Pour être plus personnel, la première de ma pièce de théâtre tient une belle place. Cela a parfaitement terminé le travail d'écriture accompli pendant quelques semaines.

Le challenge de ce blog a été aussi une façon de considérer les choses d'un autre point de vue.

D'autres rencontres ont émaillé ces 366 jours, des amies et des amis de très longue date mais aussi celles et ceux rencontrés il y a peu.

Bref, de quoi continuer à vivre, tout simplement !

samedi 27 décembre 2008

Les diaporamas

Chaque jour ou presque, vous recevez de jolis diaporamas que vos ami(e)s vous envoient.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais il y en a plus de 8O% qui ne me plaisent pas !

Je m'explique :
- Les commentaires arrivent lettre par lettre et cela devient très vite lassant...
- Les commentaires sont écrits dans un français plus qu'approximatif... Il faut dire que nos amis canadiens possèdent un vocabulaire bien à eux !
- Le texte est bourré de fautes d'orthographe.
- Le mail comporte deux pages d'adresses de personnes qui ont reçu le même message et dont je me fiche complètement, l'expéditeur se contentant de pousser le bouton "transférer" sans même prendre la peine de signer !

Pour les trois premiers points, je sais que l'expéditeur n'y est en général pour rien, mais sachez que si ce que vous m'envoyez possède une de ces trois caractéristiques, je n'ai pas la patience de regarder jusqu'au bout !

Quant au point numéro 4... Attention, c'est ainsi que les virus se transmettent ! En ce qui me concerne je me méfie. Il est vrai que j'ai déjà reçu des messages suspects envoyés soi-disant par moi-même !

vendredi 26 décembre 2008

Un dessin pour Noël


Sur un forum où je suis actif depuis plusieurs années, je participe à "la ronde des cartes".

Le principe en est très simple. On s'inscrit et l'on reçoit le nom et l'adresse d'un membre du forum à qui on envoie une carte de vœux. Le tirage au sort est effectué mi-décembre et chaque année, on tient compte des envois précédents pour que la chaîne d'amitié s'agrandisse.

Cette année, j'ai donc envoyé mes vœux, ceux de Micheline et ceux d'Avatar, mon saint bernard virtuel à M... qui est précisément l'organisatrice de cette ronde. Ce matin, j'ai reçu une carte venant de toute une famille. En plus, dans l'enveloppe, il y avait un merveilleux dessin fait par Hugo, le fils aîné.

C'est toujours une grande joie de savoir que bien loin (région parisienne), un petit garçon qui ne m'a jamais vu a voulu m'envoyer un dessin représentant un grand sapin de Noël, tout illuminé avec plein de cadeaux à son pied. Cela me fait vraiment plaisir !

Merci Hugo de m'avoir fait ce beau cadeau !

jeudi 25 décembre 2008

Noël

Un Noël de plus...

Avec tous les ans les mêmes images à la télévision. La bénédiction du Pape à Rome, les sans abris que l'on accueille, les Pères Noël faisant leur tournée, un ou deux rennes, la neige tombée en abondance à un endroit quelconque du monde ou encore le réveillon de ceux qui, ce soir-là, ont travaillé : cette année, les pompiers de je ne sais où !

Moi, ce que je voudrais voir ce soir, c'est un monde de paix, voir Israéliens et Arabes fêter ensemble la naissance de Jésus, assister à une remise globale de la dette du tiers-monde, retrouver les sans abris dans leur logement et voir tout le monde faire la fête sans penser que le lendemain, ce sera toujours "le même jeu", comme on dit à Charleroi !

Avec des hommes de bonne volonté, cela devrait être possible, au moins en partie... Parce qu'en ce qui concerne la politique dans notre pays, je crains bien qu'il faille plus que de la bonne volonté !

Allez, on parie, Noël 2009 est suffisamment loin pour que quelque chose change...

mercredi 24 décembre 2008

Les bêtisiers...

Voila bien un programme que j'apprécie. C'est plus fort que moi, voir quelqu'un tomber, un présentateur pris d'un fou-rire, un gosse faire une grosse bêtise ou un chien renverser son maître, cela me réjouit toujours autant !

Et en cette fin d'année, je peux m'en donner à cœur joie. Toutes les chaînes y vont de leur émission.

En plus, je les enregistre... Cela me permet de les regarder quand bon me semble et sûrement pas le soir. Je n'aime pas la télé le soir, je ne sais pas pourquoi mais j'apprécie beaucoup plus le petit écran quand il fait clair.

Depuis le temps que je vous le laisse comprendre : Je ne suis pas normal !

Il faut être fou pour écrire une pièce de théâtre en moins de deux mois, je l'ai fait.
Il faut être fou pour écrire un article de blog tous les jours, je le fais !
Il faut être fou pour écrire plus de 13000 messages sur un forum, je continue...

mardi 23 décembre 2008

Jambe cassée...

Je vous en avais parlé il y a quelques jours, notre amie Karine a été victime du soleil qui a aveuglé l'automobiliste qui l'a renversée !

Nous sommes allés lui rendre visite ce matin et elle est en pleine forme ! Accueillante, bavarde, souriante, nous avons retrouvé notre amie telle que nous la connaissons.

Nous avions apporté quelques petits présents pour lui rappeler que ses ami(e)s finalistes au concours de contes à Surice ont regretté son absence et ont pensé à elle. Le petit livret avec tous les contes, une jolie carte de vœux signée par toutes et tous, un petit personnage à pendre dans son sapin et surtout une narration détaillée de la soirée et de ses moments forts...

Elle nous a beaucoup parlé de son école et de ses élèves qui vont devoir se passer d'elle pendant plusieurs mois. Tant pis !

Pour lui remettre le moral au zénith (mais en a-t-elle vraiment besoin ?), nous lui avons confié quatre bouquettes, cuites hier, pour agrémenter ces jours de fête !

Joyeux Noël, Karine !!!

lundi 22 décembre 2008

Achats...

Il nous a donc fallu passer au supermarché aujourd'hui pour éviter la cohue des veilles de réveillons.

J'avoue qu'il y a des choses que je ne comprends pas. Au rayon charcuterie aujourd'hui à 15 heures, une seule vendeuse pour servir les nombreuses personnes qui se pressent pour acheter leurs traditionnels boudins ! A quoi pense donc ce gérant ? Estime-t-il qu'une seule personne est suffisante pour tenir tête à des clients pressés ? Pourquoi n'a-t-il pas pensé qu'un lundi 22 décembre, il y aurait plus de monde qu'un lundi habituel ?

Qui a décidé de faire venir des ouvriers pour poser une barre de protection "anti-caddies" autour d'un frigo ? Les pauvres, ils forent, vissent, positionnent avec beaucoup de soin cette fameuse barre sans se rendre compte que leur travail empêche de s'approcher du dit frigo ! Et quand leur travail est fini, ils doivent encore enlever les nombreuses poussières occasionnées par leurs travaux. Forer dans un sol en béton ne se fait pas sans poussière. Personnellement, j'aurais utilisé un aspirateur, eux non, un simple chiffon bien sec pour être sûr que la moitié de la poussière se disperse partout !

Bref, tout est pour le mieux et je suis bien content d'y être allé cet après-midi. Ainsi je ne verrai pas les catastrophes de demain ! À mon avis, cela se passera au niveau des caisses puisque tout allait bien de ce côté-là aujourd'hui !

dimanche 21 décembre 2008

Pour compenser le non-message d'hier !

En ces derniers jours de l'année, nous commençons à recevoir des vœux d'un peu partout et c'est bien ! Et un nouvel avantage d'Internet est que nous les recevons à tout moment de la journée, le dimanche ou même la nuit... Ce qui nous change bien des services de la Poste !

Quelle joie de savoir que là-bas, au delà de la grande mer, on pense à vous au Canada ou aux USA. Qu'un ami perdu de vue depuis bien longtemps vous a retrouvé et qu'il vous envoie un petit mot gentil.

D'aucuns reviendront sur les "amis" de Facebook qui ne sont parfois que des personnes souhaitant étoffer une trop longue liste de connaissances plus ou moins inconnues ! En ce qui me concerne, j'estime que seuls ceux ou celles que je connais vraiment et dont j'ai eu, au cours du temps, l'occasion d'apprécier la gentillesse ou l'intelligence ont droit à mon amitié "informatique" !

Et de plus, chaque année, j'essaye de rencontrer des amis inconnus pour encore mieux les apprécier. 2009 sera, je l'espère, aussi fructueuse que 2008. C'est ce que je vous souhaite aussi !

Caramba, encore raté !

La première chose de ratée c'est le fait que je n'ai pas écrit d'article en date du 20 décembre. La finale du concours de contes de Surice y est pour beaucoup !

Et cela, c'est la seconde chose de ratée ! Eh oui, le jury n'a pas jugé bon de nous distinguer ! Entre nous, cela aurait été étonnant !

En effet, je me suis pris les pieds dans le texte et j'ai carémment "sucré" un paragraphe entier !!! Micheline comme une pro est très vite retombée sur les siens et nous avons terminé pratiquement comme à l'impro... Essayant de finir l'histoire et surtout qu'elle ait un sens !

Si le public n'y a vu que du feu, nos collègues finalistes et notre formateur et répétiteur préféré ont bien compris que quelque chose clochait.

Après notre prestation, nous nous sommes précipités vers plusieurs amis et personne parmi eux n'avait remarqué le problème. Tant mieux ! Belle preuve de sang-froid et exellente prestation d'impro... Mais cela c'est une autre histoire.

vendredi 19 décembre 2008

La laine...

Le traditionnel marché de Noël organisé au Bois du Cazier à Marcinelle attire toujours bien des gens. Les visiteurs sont nombreux à venir en ce lieu de mémoire qui se révèle accueillant pour les artisans venus proposer leurs marchandises.

Micheline et moi qui connaissons les lieux comme notre poche, n'avons pas manqué de venir y faire un petit tour. Au hasard de notre visite, nous sommes tombés en admiration devant des écharpes, des chaussettes et d'autres objets faits avec une laine d'une douceur extraordinaire.

Le dialogue s'est très vite installé entre les commerçants et nous. Tous les objets exposés sont en laine de chèvres ! Elle est, paraît-il, beaucoup plus chaude que la laine de mouton et se travaille aussi bien. La dame préparait un métier à tisser pour quelques démonstrations durant le week-end et nous avons pu poser toutes les questions qui nous passaient par la tête...

Il paraît que les chèvres ne détestent pas trop d'être tondues deux fois par an et que la technique de tonte est très particulière pour obtenir des fibres de laine les plus longues possibles. Le gros problème est l'éventuelle teinture de la laine que personne en Belgique ne veut réaliser car la production est vraiment très réduite !

Nous avons vu des photos des bêtes qui semblent très heureuses de vivre à La Buissière à deux pas de la frontière française, du côté d'Erquelines.

Une rencontre intéressante, une de plus !

jeudi 18 décembre 2008

De vieux amis et collègues

C'est toujours ainsi, seuls les enterrements font que l'on retrouve des personnes perdues de vue depuis longtemps. Cela a encore été le cas ce matin où j'ai pu revoir certains collègues que la vie industrielle m'avait fait presqu'oublier. Évidemment, l'endroit ne se prêtait pas aux grandes manifestations de joie puisque nous nous trouvions toutes et tous dans l'église de Montigny-le-Tilleul pour les obsèques de notre ami Paul.

Que de souvenirs sont revenus à la surface en apercevant l'un ou l'autre...

Celui-ci était même venu à la soirée de notre mariage, cet autre a été mon chef de projet en 1970, ce troisième a pris ses repas à la même table que moi pendant plus de vingt ans, ce dernier, mais comment s'appelle-t-il encore ? Je ne me souviens que de son prénom, Michel !

Eh oui, Paul, sans le vouloir, tu as fait remonter plein de moments privilégiés de ma vie à la surface de ma mémoire. Il est de ces heures que l'on voudrait prolonger encore et encore... Mais très vite, on se retrouve presque seul face à son écran d'ordinateur. Cela ne vaudra jamais une franche poignée de main !

mercredi 17 décembre 2008

Impro

Dernier entraînement d'impro pour cette année 2008. Fabian nous avait préparé une surprise : un match ! Un petit "quatre contre quatre" de derrière les fagots !

Heureusement, Christophe qui avait abandonné l'ACI il y a plusieurs mois était là. Nous étions allés le chercher chez lui pour lui éviter le stress de conduire le soir. Il est toujours égal à lui-même et il nous a offert une bonne variété de ses talents.

J'ai même reçu, ce qui pour moi est un grand compliment, ce mot de notre entraîneur : "Bravo Louis, pour l'acceptation !" Et oui, tout arrive, j'arrive doucement à accepter les propositions des autres jouteurs !

Nous avons eu droit à une belle variété de thèmes, de durées et de catégories. Et nous nous sommes bien amusés à défaut d'avoir été bons dans tout...

Bonnes fêtes à toutes et à tous les membres de l'équipe qui commence tout doucement à se constituer et à bien vivre.

mardi 16 décembre 2008

Tristesse

Au mois de septembre, je vous avais parlé de mon ami Paul. Hier soir, on m'a appris son décès.

Nous étions encore allés le voir jeudi dernier. Il était déjà presque inconscient et ne nous avait même pas fait un petit signe comme il en avait l'habitude ces derniers temps.

Depuis deux ans, il était à moitié paralysé, ne parlait que par mono-syllabes et depuis quelques semaines, il ne communiquait plus guère que par geste.

Il est parti comme il a toujours vécu. Sans faire de bruit, sur la pointe des pieds. Mais en attendant il laisse les siens désemparés. Mes pensées vont vers sa femme qui a été d'un courage exemplaire face à tous les problèmes puis à ses enfants et petits-enfants que j'ai vu naître et grandir.

De notre vie commune aux ACEC, je garde des souvenirs de travail intensif, de fous rires ravageurs et de réunions surréalistes... Et c'est bien ainsi.

lundi 15 décembre 2008

Soirée parfaite

Veillée d'Équinoxe hier soir au Méridien. Et quelle soirée !

Chanteurs, conteurs, raconteurs et autres musiciens se sont succédés pour le plus grand plaisir des petits et des grands qui étaient venus nombreux pour les applaudir.

Désormais, rien ne sera plus comme avant. Les "artistes" s'améliorent de jour en jour et quelques nouvelles têtes viennent enrichir la troupe.

Si Miche et Bob ont été égaux à eux-mêmes, nous avons pu apprécier des performances de qualité comme celle de Dominique qui s'est transformée en conteuse ou de Joëlle qui s'améliore à chaque représentation. Dan et Dominique ont fait des étincelles et d'autres ont tenu le public sous leur charme.

Micheline et moi avions décidé de présenter le conte que nous défendrons samedi à Surice. Beaucoup d'amis nous ont dit avoir apprécié le fait de conter à deux. Et pourtant, ni Micheline ni moi ne sommes enthousiastes pour cette formule...

Il faudra donc vous y faire. La prochaine fois nous travaillerons séparément. Mais est-ce vraiment un travail que de faire briller les yeux des gens ?

dimanche 14 décembre 2008

Le message le plus court !!!

Cher blog, je te souhaite
un bon anniversaire.

samedi 13 décembre 2008

La boucle est bouclée !

Pari gagné ! Le 14 décembre 2007, je commençais ce blog en me lançant le défi d'écrire un article par jour...

Ce qui fut dit, fut fait !

À part quelques jours de vacances pendant lesquels j'étais loin de mon ordinateur (Eh oui, je peux m'en passer, moi !), j'ai réussi à vous proposer 342 articles.

Au début, je me suis fait aider par Micheline qui a accepté que l'un ou l'autre de ses contes se retrouve ici. Mais, très vite, ma plume a pris sa vitesse de croisière !

Je ne me souviens pas d'un jour où j'ai hésité longtemps avant de commencer à écrire. On aurait cru que la page blanche était suffisante pour donner l'impulsion à mes doigts...

Un jour ou l'autre, je vais faire le bilan de toutes les bêtises que je vous ai livrées. Le premier pas a été de faire le bilan des articles les plus commentés... Excepté le premier article, c'est bizarrement l'élection de B. Obama qui a suscité le plus de commentaires. Il est vrai que c'est un événement qui va influencer nos quatre prochaines années.

Quant au compteur mis en place fin août, il indique déjà plus de 1600 visites. Soit une moyenne de 16 visiteurs par jour. Avec des visiteurs venant de partout… de Charleroi aux États-Unis sans oublier le Canada !

vendredi 12 décembre 2008

La boulangère

Vous vous souvenez sans doute que début août, nous avions appris la fermeture de notre boulangerie préférée et que pendant plusieurs semaines, nous avions erré à la recherche de la perle rare.

Aujourd'hui, nous avons rencontré la boulangère et j'ai pu lui poser la question qui me "tarabustait" depuis plus de quatre mois : "Où achetez-vous votre pain ?"

Sa réponse a été brève : "Je le fais moi-même !"

Cette brave dame a évidemment tout ce qu'il faut pour cela. Quelques platines, un petit pétrisseur et elle a même gardé la trancheuse qui trônait dans le magasin.

Il faut avouer que je suis déçu. Une fois de plus l'adage, "Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés", se révèle faux.

Je suis persuadé que son pain doit être meilleur que celui que j'achète !

jeudi 11 décembre 2008

Un artiste

Notre ami suisse Jean-Baptiste nous en avait parlé lors de notre visite en juin. Il avait proposé ses services d'artiste dans le travail du bois pour décorer l'église de son village.

A l'époque, il avait déjà quelques idées... Mais aujourd'hui, nous venons de recevoir les dernières nouvelles !

Superbe artisanat, superbe artiste. De l'arbre à peine dégrossi à la pose de douze panneaux de marqueterie reprenant les attributs de chacun des douze Apôtres, le tout disposé dans le chœur de l'église. Un vrai travail d'orfèvre effectué par notre ami. Ci-dessus, un magnifique exemple du résultat...

Que dire de plus que bravo et regretter que chez nous de telles initiatives ne soient pas prises plus souvent ? Je suis persuadé qu'il y a aussi des artistes dans notre pays.

mercredi 10 décembre 2008

Pour ceux qui n'aiment pas Facebook !

Hier soir, avant que les télévisions françaises n'aient affiché un bandeau annonçant l'enlèvement d'un bébé, heureusement retrouvé depuis, certains de mes correspondants "amis" sur Facebook lançaient déjà un appel.

Voila donc une nouvelle manière de prévenir un maximum de gens en très peu de temps.

Je suis bien placé pour en parler puisque dans plusieurs de mes contes, je fais intervenir un crieur public qui commence toujours son appel par : "Oyez, oyez, braves gens... !"

Évidemment mes contes ne sont pas modernes et je me vois mal inventer que le bon roi Albéric recherche un preux chevalier pour sauver la jolie princesse Pascaline, en passant des messages sur Facebook ! Et encore...

Je sens qu'un jour ou l'autre, je vais passer le pas et "moderniser" un peu tout cela ! Qu'en diront les puristes et mes bons maîtres es contes ?

mardi 9 décembre 2008

Baisse de lumière

Nous arrivons aux jours les plus courts de l'année et le climat belge ne nous offre guère de soleil.

En ces jours particulièrement sombres, ce qu’on appelle la dépression saisonnière est bien là chez certains d’entre nous. Tout le monde n’a pas les moyens d’aller en Afrique du Nord pour profiter de plus de lumière que dans notre pays. Faire une cure de luminothérapie n’est pas à la portée de chacun. Si ces méthodes sont sûrement très efficaces, elles ne sont pas à portée de toutes les bourses.

Il nous faudra donc trouver d’autres moyens…

En vrac, voici quelques « trucs » :

- Pratiquer une activité physique en plein air.
- Essayer de bouger le matin plutôt qu’en fin de journée (le cerveau est plus réceptif au réveil).
- Essayer de changer son environnement et de le rendre plus lumineux.
- Sortir, rencontrer des gens.
- Faire une cure de vitamine D (sous contrôle médical, bien sûr).

Les présents conseils ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale, mais comme ils sont gratuits...

lundi 8 décembre 2008

Une mauvaise nouvelle

Hier, une des finalistes manquait à l'appel des séances de répétition : Karine a été victime d'un accident. Elle a été renversée par une voiture pas loin de chez nous.

Nous la connaissons depuis 2003, année où elle avait remporté le premier prix à Surice. Karine avait apporté une nouvelle écriture, bien plus moderne, bien plus énergique, elle déroulait son conte comme une mécanique bien huilée et cela avait plu au jury.

Depuis, de nombreuses rencontres et plusieurs contes après, nous avons appris à l'apprécier, à l'écouter et à rire de ses histoires. Dès qu'une idée lui semblait bonne, elle en faisait un texte de qualité qu'elle prenait plaisir à offrir au public. Elle n'a pas hésité à demander à Micheline si elle pouvait dire un de ses contes, tant le texte lui paraissait lui convenir et elle avait bien raison !

Cette année encore, elle était arrivée à Philippeville avec une histoire humoristique qui lui allait comme un gant. Oser parler de la forme des fesses des hommes pour le sujet "Histoire d'O", il n'y avait qu'elle pour y penser !

Allez, ce sera pour l'an prochain...

dimanche 7 décembre 2008

Chanson...

Ce dimanche suite et fin (pour nous) des répétitions pour la finale de Surice.

Micheline en a décidé ainsi, nous chanterons pour terminer le conte en beauté !

Apprêtez-vous donc à m'entendre chanter : "Ton histoire finit bien, ton histoire finit bien..."sur l'air bien connu de "Ne pleure pas Jeannette" !

Nous en avions discuté ensemble avant de le proposer à nos collègues finalistes. A l'unanimité, cette idée a été plébiscitée. Nous chanterons donc en nous regardant dans les yeux ! Ce sont les consignes de notre formateur et ami, Émile.

Quant au texte, j'avoue ne pas avoir encore beaucoup étudié et je sens bien que de temps en temps je mets Micheline dans de beaux draps en ne terminant pas mes répliques par les bons mots...

Promis, juré, je le connaîtrai pour dimanche prochain puisque les ami(e)s de la capitale auront l'honneur et le plaisir d'entendre ce conte pour la première devant public !

samedi 6 décembre 2008

Besoin de parler

Vous en connaissez toutes et tous un spécimen de ce genre de personne qui, n'importe où, adresse la parole aux autres.

Aujourd'hui, au restaurant, nous étions attablés devant nos apéritifs lorsqu'est entrée une dame que nous connaissons et qui vient de temps en temps dans ce lieu.

Elle nous a salués puis s'est assise à une table non loin de nous. Directement, elle a commencé à parler avec ses voisins immédiats...

"Quand je viens ici, c'est une fête pour moi, je ne sors presque plus et j'habite tout près ! Comme les portions sont trop grandes pour mon appétit, je reprends les restes pour mon chat Valentin, c'est parce que je l'ai reçu le 14 février qu'il porte ce nom-là..."

Évidemment sa voix est forte et tout le monde entend ce qu'elle dit !

Puis elle a passé commande et a siroté son "apéritif maison" avant d'attaquer une belle assiette accompagnée d'un verre de vin rouge. Nous avons quitté alors qu'elle entamait un gros dessert...

Il y a gros à parier que Valentin n'en verra pas la couleur !

vendredi 5 décembre 2008

Tout est bien qui...

Ce message pour rassurer les braves gens qui ont cru que ce blog allait mourir de sa belle mort à cause d'un disque dur défaillant !

Record du monde battu par Jean-Pierre pour une réparation aussi délicate que de récupérer des données sur un disque en piteux état !

Il est venu chercher l'ordinateur hier soir vers 18 heures et ce matin à 9 heures, le problème était résolu et bien résolu puisque l'entièreté des données a été sauvée...

Ouf, Micheline est heureuse de ne pas devoir réécrire certaines de ses nouvelles récentes, Louis est heureux de retrouver ses photos et ses comptes.

Merci à mon ami Jean-Pierre d'avoir si vite et si bien résolu mon problème. Cela vaut bien un bon verre que je l'invite à venir boire quand il veut !

À votre bonne santé à toutes et à tous !

jeudi 4 décembre 2008

L'espoir fait vivre...

Il faut bien le dire, cela devait arriver un jour ou l'autre ! Un crash de disque dur sur mon vieux PC de l'an 2000.

Hier matin, le seul bruit entendu lors de sa mise en marche a été "tic-tic" et j'ai donc fait appel à mon dépanneur favori, mon ami Jean-Pierre qui a été mon collègue pendant de longues années et avec qui je suis resté en relation.

Avouons que ces relations sont toujours axées sur les ordinateurs et que Jean-Pierre est toujours efficace et rapide. Les nombreuses heures pendant lesquelles nous avons travaillé ensemble sur les problèmes de télédistribution ont tissé des liens d'amitié qui sont toujours intacts !

Nous passons toujours ensemble quelques moments agréables en parlant du bon vieux temps et des anecdotes qui ont émaillé notre vie de jeunes ingénieurs. Au fait, nous ne nous souvenons que des bons moments...

Heureux animal qu'est l'homme, il oublie vite les ennuis !

mercredi 3 décembre 2008

Pour faire plaisir à D...

Hier, un de mes anciens collègues m'a écrit parce qu'il avait constaté que je n'avais pas consacré un des mes articles aux festivités de Saint Éloi.

Si cette fête faisait partie de la vie de l'usine où j'ai fait toute ma carrière, elle était bien plus suivie dans les années 70-80 que maintenant.

En général, cela débutait vers neuf heures par un petit déjeuner, histoire de ne pas commencer à boire le ventre vide ! Après, les festivités commençaient dans chaque service d'abord puis les groupes se formaient pour aller de bureau en bureau pour souhaiter une bonne fête à chacun et à chacune.

Et c'est là que les problèmes arrivaient. En effet, chaque service avait ses "spécialités" en matière d'alcool et malheur à celui qui ne supportait pas trop les mélanges !

Souvent, pour midi, on décidait d'aller manger en ville et je me souviens de certaines années où j'ai essayé pendant de longues minutes de regrouper les convives. Dès que j'en avais trouvé un, un autre disparaissait !

Puis vinrent les années 90. La direction devint de plus en plus réticente à laisser boire dans le bâtiment. Cela a commencé avec une extinction des feux provoquée par le Chef du Personnel (ancêtre du H.R.M.) puis il a été décidé de fêter cela en dehors de l'usine dans une salle sans âme et l'ambiance a bien baissé...

Je dois dire qu’à partie de cette date, je n’y ai plus participé…

mardi 2 décembre 2008

Présentation

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais sur les forums que je fréquente, il y a souvent des personnes qui arrivent et ne daignent même pas se présenter !

Ce n'est pas que je sois curieux mais il me semble normal lorsqu'on entre dans un endroit quelconque de se présenter avant de poser des questions ou de demander de l'aide.

Aujourd'hui, un fidèle de ce site a regretté que certains, dont moi, réagissent de cette façon.

Bien entendu, je suis trop gentil pour entamer une polémique à ce sujet. Je ne dirai donc plus rien aux inconnus qui arrivent ainsi sans crier gare. Mais permettez-moi aussi de ne pas leur répondre !

Si certains aiment bien ce genre de comportement, moi pas ! Ah, le respect, Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, cela fout le camp...

Notez que je ne suis pas le seul à avoir cette réaction et que j'ai des défenseurs beaucoup plus jeunes que moi !

lundi 1 décembre 2008

Les foulards

Rassurez-vous, je ne compte pas ouvrir un débat sur le port du foulard islamique mais vous parler de MES foulards !

Ceux qui me connaissent ont remarqué que, depuis des années, je portais un joli foulard artistiquement noué autour du cou et cela en toutes circonstances, puisque je dors même avec !

J'ai pris cette habitude lorsqu'une méchante arthrose du cou m'a obligé à me tenir le cou au chaud pour atténuer le mal... Et depuis, j'ai continué.

C'est ainsi que j'ai utilisé un foulard en soie décoré par mes soins. Il a hélas péri par vieillesse ! Puis, j'en ai trouvé un plus solide que je garde pour les jours "normaux". Lors des grandes occasions ou simplement pour être coquet, je possède deux foulards en soie artificielle qui sont vraiment très (trop) chaud, je les utilise donc pour les jours d'hiver.

Depuis samedi, je suis l'heureux propriétaire d'un "grand bazar" très large et très long. Jusqu'à présent, je n'ai pas encore trouvé la manière idéale de le porter mais j'y pense régulièrement...

dimanche 30 novembre 2008

Premier jour

Premier jour de répétition pour le concours de contes de Surice. Puisque les organisateurs ont la bonne idée d'inviter les finalistes à trois jours de formation/répétition.

Ce matin à dix heures, nous avons donc rencontré nos collègues. Certaines nous sont déjà connues et nous les retrouvons avec plaisir, d'autres sont novices et semblent un peu inquiets de voir cette joyeuse bande se former sous le regard bienveillant d'Émile, notre formateur.

Micheline et moi sommes de suite dans le bain et devant le "jury". Après mon petit préambule d'explication concernant le découpage du texte, puisque nous dirons le conte à deux alors qu'il y a quatre intervenants (un narrateur et trois personnages), nous avons eu l'occasion de présenter l'entièreté du conte en une fois. Cela est parfois intéressant d'avoir un conte relativement court !

Tour à tour, chaque participant a présenté son œuvre et c'est ainsi que nous avons fait connaissance avec chacun des contes, de leurs personnages et de leurs particularités ! Une belle brochette de jeunes femmes, d'hommes, de plantes et d'animaux divers. Tout cela en rapport avec le thème de 2008 : "Histoire d'O".

Une longue et fatigante journée par le stress et la grande attention que chacun accorde aux autres pour les aider et les conseiller. Mais un bel enthousiasme collectif de bon aloi pour la suite, dimanche prochain !

samedi 29 novembre 2008

Carine !

Aujourd'hui, sur le marché de Namur que nous parcourons souvent le samedi matin, nous avons rencontré Carine !

Celles et ceux qui ont déjà fréquenté les RPé (Rencontres Pédagogiques d'été : voir les chroniques au mois d'août) la connaissent sûrement ! Toujours habillée de couleur vive, le sourire aux lèvres et ce petit pétillement dans les yeux qui fait qu'on la remarque partout où elle passe !

Ce matin, nous sommes tombés nez à nez et c'est avec plaisir et en oubliant le froid piquant que nous avons longuement conversé sur un trottoir namurois.

Elle a toujours un moral d'acier malgré des ennuis familiaux et professionnels et est toujours optimiste quant à son avenir. Quelle leçon pour certaines personnes que nous connaissons et qui se plaignent à longueur de journée !

Eh oui, Carine, tu nous as mis du soleil au cœur, à Micheline et à moi et nous t'en remercions. Nous sommes persuadés que, toi aussi, tu as retiré un peu de bonheur de cette rencontre. C'est tout le mal que nous te souhaitons...

vendredi 28 novembre 2008

Raté !!!

Hier donc nous nous sommes présentés dans cet excellent restaurant où j'avais réservé une table pour fêter gastronomiquement mon anniversaire.

Quelques voitures dans le parking et chose bizarre, personne dans la salle à notre entrée... Et surprise, deux jeunes personnes viennent à notre rencontre.

"J'ai retenu une table pour ce midi... "

"Mais... le restaurant est fermé, nous avons un banquet à l'extérieur !"

"???"

Quelques minutes après, nous avions l'explication. Par distraction, on avait noté la réservation pour le soir ! Cela peut arriver, bien sûr et nous sommes repartis l'estomac vide non sans avoir négocié un apéritif gratuit lors de notre prochaine visite ! Car nous y reviendrons, cette maison étant vraiment de qualité.

En passant, un petit clin d'œil à la dentiste parondotologue de Micheline à qui j'ai parlé de ce blog ce matin... Et pourtant, elle ne nous a pas promis d'apéritif lors de notre prochaine visite !

jeudi 27 novembre 2008

C'était mon anniversaire !

Hier, j'ai fêté mon anniversaire à l'entraînement d'impro... Le traditionnel gueuleton avec Micheline c'est pour aujourd'hui midi. Promis, je vous raconterai !

Donc, hier, nous n'étions que six à Ransart. Ce qui ne nous a pas empêchés de bien travailler. Après un petit échauffement, nous avons eu droit à une séance de "goal keeper" où chacun rencontrait une personne en lui apportant une information et la personne devait "rebondir" sur cette information et faire en sorte que le dialogue puisse s'installer. J'ai été tour à tour prêtre recevant une confession, fermier amenant son taureau à la vache, amateur de diamant, militaire venant aux ordres...

"Question de point de vue" commence par une petite histoire racontée par une personne. Puis chacun des joueurs monte sur scène et raconte la même histoire vue par lui. Quelques personnages trouvés hier (et pas par moi uniquement) les pommes d'une tarte, Saint Joseph dans sa boîte de marché de Noël, une pièce de 2 €, toute seule dans la caisse d'un commerçant, le chat qui a cassé un vase, la verrue sur le nez d'une sorcière...

Un petit verre de cidre a clôturé agréablement la soirée, de quoi un peu mieux se connaître et s'apprécier. Merci de votre amitié !

mercredi 26 novembre 2008

Marchés de Noël

C'est fou le nombre de gens qui décident d'aller visiter les marchés de Noël loin de chez eux. J'avoue que je ne comprends guère ce qui pousse ces personnes à risquer leur vie à faire des centaines de kilomètres en voiture pour avoir le plaisir d'aller voir un marché de Noël en Alsace ou en Allemagne.

C'est probablement plus joli qu'en Belgique, on doit y trouver des objets artisanaux de qualité, des produits de bouche succulents...

Chaque année, je rencontre des amis qui en reviennent et qui me racontent leur odyssée sur les routes enneigées, bloqués par des files de camions, transis de froid. Et chaque année, d'autres partent pour le même voyage et les mêmes problèmes...

Comprenez-moi. Je ne dénie pas aux gens le droit de faire ce qu'ils veulent mais en ce qui me concerne, je préfère rester chez moi et boire mon vin chaud à l'abri ou alors aller au marché de Pâques !

mardi 25 novembre 2008

Il y a des jours...

Il y a des jours où tout va mal et des jours où tout va bien. Aujourd'hui a été plutôt négatif un peu partout.

Ce matin, une petite escapade au jardin pour aller vérifier ma jauge de citerne à mazout m'a fait comprendre qu'il faisait bien froid.

Cet après-midi, visite dans une maison dont le chauffage est bien mal en point.

Passage par un bureau où la personne que nous cherchions à rencontrer n'était pas là.

Et pour couronner le tout, une panne d'Internet à mon retour à la maison avec la sempiternelle lenteur de Brutélé/Voo à répondre à un coup de téléphone. Notez que la personne qui m'a enfin répondu était bien aimable mais n'a pu guère m'aider. Visite du dépanneur prévue demain après-midi...

Il est un peu plus de sept heures du soir et Internet fonctionne ! Que faire, prévenir en perdant encore plusieurs minutes à écouter Vivaldi ? J'ai décidé de ne rien dire et de laisser venir l'équipe d'intervention. Peut-être décideront-ils de changer mon modem, comme chaque fois qu'ils viennent me dépanner !

Sur ce, j'arrête d'écrire. Demain est un autre jour !

lundi 24 novembre 2008

Pas très commercial...

Aujourd'hui, j'ai dû faire appel à la firme A... pour un travail à Corroy-le Château (25 kilomètres de mon domicile) et malgré mes demandes, la personne chargée de me répondre a été bien incapable de mener à bien la prise de rendez-vous. Jugez plutôt !

Moi :"Je voudrais prendre rendez-vous pour lundi matin, par exemple..."
Lui : "Non, Monsieur, nous ne prenons pas de rendez-vous pour la semaine prochaine !"
Moi : "Quand dois-je téléphoner pour prendre rendez-vous ?"
Lui : "Nous vous contacterons..."
Moi : "Quand ?"
Lui : "Je ne sais pas !"
Moi : "Vous ne pouvez donc pas venir lundi ?"
Lui : "Si, lundi nous pouvons venir sauf si nous avons une urgence..."
Moi :"Et quand me préviendrez-vous ?"
Lui : "Lundi, bien sûr !"
Moi : "Mais si je suis déjà parti ?"
Lui : "On vous préviendra !"
Moi : "Merci !!!"

Et j'ai raccroché.

dimanche 23 novembre 2008

Un dimanche à la maison !

Ce matin, je suis allé acheter mes pistolets dominicaux et à 9 heures, j'étais chez moi, bien content de ne plus devoir sortir !

La journée s'est déroulée calmement entre plein de mails que Micheline devaient envoyer et le commencement de l'étude de notre texte pour Surice.

Micheline envoie rarement des messages mais lorsqu'elle s'y met, c'est la totale ! Quelques textes pour un concours, deux ou trois commentaires pour deux revues, des contes de Noël pour le journal local. Tout y est passé ! Et comme je suis très regardant à propos de la présentation, cela a pris du temps.

Drôle de conte que cette "Persévérance de Jeannette" ! Jusqu'à présent, nous ne sommes pas encore arrivé à faire un découpage valable pour nous permettre d'avoir à peu près le même nombre de phrases à apprendre et que ce soit plausible : il y a trois personnages, féminins tous les trois, et un narrateur... On va bien finir par trouver un modus vivendi qui satisfera tout le monde !

En attendant, comme je connais Micheline, elle apprend tout le conte pour compenser éventuellement ma mémoire défaillante !

Nous venons de subir une véritable tempête de neige comme on les voit dans les films et je suis bien content d'être derrière ma vitre pour observer cela bien au chaud, mon texte à portée de main.

samedi 22 novembre 2008

Libraire

Tout Carolo qui se respecte connaît "Fafouille", la librairie située Passage de la Bourse. Ce matin, nous y sommes rentrés à la recherche d'un bouquin de cuisine pour notre ami Jean-Pierre.

L'heureux propriétaire de la librairie trônait derrière un nouveau vieux comptoir et un air d'opéra envahissait les lieux d'habitude si calmes... Rien de bien nouveau n'ayant attiré notre regard dans le rayon des livres de cuisine, nous nous sommes dirigés vers la sortie en repassant devant le fameux comptoir.

"Vous cherchiez un livre en particulier ?" a demandé Monsieur Grandchamps. Comme il pianotait sur son ordinateur, il nous a proposé quelques raretés de son stock mais aucune ne nous a plu et la conversation a glissé sur Péllas et Mélisande de Debussy, c'était la musique que nous avions entendue. Comme dans la fable : "Et pour montrer sa belle voix...", le chef a commencé à chanter un extrait en italien d'une œuvre de Haendel. Et il chante bien !

Nous avons continué à bavarder à propos d'Internet et il m'a fait découvrir son site, dont une partie est consacrée à des souvenirs recueillis sur le champ de bataille de Waterloo. Évidemment, je lui ai refilé une petite carte avec nos coordonnées et nos adresses de site et blogs. Moins d'une heure après, il m'avait déjà envoyé un message avec ses coordonnées...

En sortant, nous avons été surpris par une véritable tempête de neige. On aurait dû rester un petit quart d'heure de plus !

vendredi 21 novembre 2008

Conter à deux...

Conter à deux, est une de nos grandes spécialités pour le concours de Surice ! C'est uniquement lors de la finale de Noël que nous nous lançons dans cette voie... Pour cela, il faut d'abord être remarqué par le jury, ce qui est encore le cas cette année !

"La persévérance de Jeannette" a été retenue et c'est donc avec grand plaisir (pour nous) que dès le 30 novembre, nous rejoindrons Philippeville et les séances de répétition.

J'ai déjà eu l'occasion de l'écrire récemment, ces journées sont vraiment les meilleurs moments du concours, ceux où on se retrouve tout petit face aux autres finalistes et où chacun suit avec enthousiasme les progrès des autres, donne son avis, propose et améliore...

Un travail de groupe qui soude les participants entre eux et fait que, lors de la finale, tout le monde arrive gonflé à bloc et prêt à conquérir le public !

J'espère que comme le veut la tradition, ce sera notre ami Émile Hesbois qui animera les séances. J'adore lui faire peur en ne connaissant jamais mon texte. Mais je compense en lui retrouvant ses lunettes, qu'il perd cinquante fois par jour... Attention Émile, j'arrive !!!


jeudi 20 novembre 2008

Marketing !

Comme vous le savez, le cinquième livre de Micheline est sorti le 16 novembre... Il nous reste un gros effort à faire pour arriver à le vendre !

C'est fait, notre libraire favori a aimablement accepté de prendre quelques exemplaires en dépôt. Micheline et a profité pour étoffer le petit stock des autres titres qui sont toujours sur ses rayons.

Nous avons averti tous nos amis et Micheline a mis un message sur Facebook. Voila donc le monde entier au courant !

Malgré tout, cela reste très confidentiel et les auteurs de Chloé des Lys, son éditeur, semblent aux prises avec le même problème. Pas plus tard que dimanche, pendant le traditionnel repas de "Tournai la Page", les écrivains en ont beaucoup discuté entre eux sans trouver de solution.

Que doivent faire tous ces artistes pour se faire connaître et ainsi recueillir le fruit de leur travail parfois intensif ? La question reste ouverte...

mercredi 19 novembre 2008

Impro

La nouvelle équipe avance doucement mais sûrement vers plus de bonnes choses et Fabian semble content.

Aujourd'hui, nous avons dû commenter une photo composée de tous les autres prenant des poses hétéroclites en répondant aux propositions de notre coach. Cela a été de la photo d'un voyage dans l'Himalaya avec la sortie des fidèles d'un temple à la la visite d'un club sado-maso vue par Micheline ! Elle y a trouvé des personnages complètement fous et nous a bien fait rire.

J'ai visité Disneyland en inventant des "lieux" au fur et à mesure de l'avancement de l'impro, d'autres se sont retrouvées dans un hôpital ou dans une maison hantée mais toujours avec les mêmes consignes. De beaux voyages plein de rencontres.

Rendez-vous vendredi pour un beau match au Poche avec deux finalistes belges du championnat de monde 2008 qui se tenait au Canada. On va sûrement apprendre des choses...

mardi 18 novembre 2008

Eau et électricité...

Deux choses bien indispensables dans notre monde moderne. C'est donc avec appréhension que, ce matin, j'ai formé le numéro de téléphone de ces distributeurs. L'un après l'autre, bien sûr mais avec un résultat identique et satisfaisant !

L'accès est à la mode de notre temps... "si vous voulez continuer en français pousser 1... et ainsi de suite". Puis, quand vous avez épuisé toutes les possibilités, vient un long (trop long) moment d'attente en compagnie de Vivaldi et consort.

Je n'aime guère attendre, comme vous le savez mais dès qu'un, pourtant jeune, correspondant m'a pris en ligne, tout a fonctionné à merveille. Pourtant le problème n'était pas très simple et je n'étais pas en possession de tous les renseignements qu'il souhaitait. La conversation a duré relativement longtemps mais à la fin, j'étais parfaitement rassuré quant aux mesures prises et à leur future application.

Les deux m'ont promis l'envoi d'un document de régularisation d'ici quelques semaines. Ce qui me permettra de passer une meilleure nuit que la précédente pendant laquelle j'avais beaucoup "retourné" le problème dans tous les sens !

lundi 17 novembre 2008

Les nez rouges

Le 4 mai dernier, je vous en avais déjà touché un mot. Le gang des nez rouges compte de nouveaux membres !

Lancé l'an dernier à Tournai la Page où certains auteurs de Chloé des Lys avaient trouvé original de poser sur le stand affublés d'un nez rouge de clown ! D'autres étaient venus s'additionner au joyeux groupe en cours d'année. Le gang a d'ailleurs rejoint Facebook pour le meilleur et pour le pire.

Les auteurs étaient un peu inquiets de savoir si Laurent, le boss de Chloé des Lys, approuvait leur initiative. La réponse nous a été donnée hier à Tournai où il nous a dévoilé le magnifique nez rouge qu'il avait lui-même amené et a accepté de poser pour la photo !

Merci Cher Laurent d'avoir un excellent sens de l'humour ! Merci de la confiance que tu fais aux auteurs que tu édites, merci de ton amitié et de la bonne ambiance qui règne chez CdL !

Voici de quoi vous en dire plus...

dimanche 16 novembre 2008

Tournai la Page

Grosse effervescence à Tournai en ce dimanche pluvieux. La traditionnelle foire aux livres a ouvert ses portes pour deux jours. Chloé des Lys, éditeur bien connu puisqu'il a pris le risque d'éditer les livres de Micheline accueillait sur son stand ses meilleurs éléments...

Dès 10 heures, Micheline y a présenté son cinquième livre intitulé "Nouvelles entre chien et loup". Comme chaque année, le Gang des nez rouges s'était déplacé en force pour son traditionnel repas !

De plus, Dominique Leruth, elle aussi auteur chez le même éditeur et Micheline, qui avaient toutes deux participé au concours de nouvelles historiques, ont remporté respectivement le premier et le troisième prix. Elles ont eu le plaisir d'entendre des extraits de leur œuvre (bien) dits par de jeunes élèves du cours de diction du Conservatoire de Tournai.

Une belle publicité pour les lauréates et Chloé des Lys !

samedi 15 novembre 2008

Artisan - Artiste

Ce samedi a été consacré à quelques visites chez des "artisans d'art", comme on les nomme sur le fascicule. Moi, je dirais plutôt des artistes, tout simplement !

Artistes du bois, de l'acier, du verre, du cuir ou encore de la terre, elles et ils méritent cent fois que l'on vienne deux jours par an pour admirer leur travail.

Certains sont très accueillants, d'autres un peu moins, mais toutes et tous vous enchantent en vous faisant découvrir leur art. Certains se contentent de vous laisser admirer en silence, d'autres ne vous laisseront pas partir sans être sûr que vous avez bien compris toutes leurs explications.

C'est ainsi que Micheline a été mise à contribution par une de ses "co-plumes" (participantes à un atelier d'écriture) mais aussi artiste-peintre pour réaliser une petite œuvre avec laquelle elle est revenue fièrement à la maison. Un petit peu de patience (cela sèche) et je vous promets de vous montrer une photo…

Merci Madame l’artiste et encore bravo pour votre talent !

vendredi 14 novembre 2008

36 ans...

Il y a aujourd'hui 36 ans que Micheline et moi nous nous sommes rencontrés, c'était un mardi !

Depuis lors, que de souvenirs, de joies et de petits bonheurs vécus ensemble.

Il faut dire que nos goûts sont très proches : Nous n'aimons ni les pommes de terre ni le café. Les films comiques ont notre préférence. Les bons restaurants n'ont pas de secrets pour nous et le seul sport que nous pratiquons tous les deux est le tir à l'arc.

Au cours des années, nous avons appris à nous connaître et la complicité entre nous est bien visible quand, par hasard, nous décidons de conter ensemble. Un geste, un regard suffit souvent pour nous comprendre dans toutes les situations.

Est-ce normal ? Est-ce exceptionnel ? Sommes-nous dignes d'être exhibés sur un champ de foire ?

Après 36 ans, cela me paraît plus que normal... Essayez, vous verrez !

jeudi 13 novembre 2008

La casquette rouge !

Ce midi au restaurant, j'ai remarqué à une table voisine un monsieur d'une bonne cinquantaine d'années qui parlait très doctement à ses compagnons de repas. Ce n'est pas tant le niveau très élevé (scientifiquement) de la conversation qui m'a interpellé mais plutôt le drôle de couvre-chef que ce monsieur arborait.

Jugez plutôt : une sorte de casquette en feutre dans le genre de celles portées par le Duc d'Édimbourg mais du plus beau rouge vermillon !

À mon arrivée, je me suis fait la réflexion que même les personnes d'un certain âge se permettaient des choses que je n'aurais même pas envisagé de faire devant mes Parents ! Et puis, j'ai commencé à capter des bribes de conversation qui m'ont laissé sceptique...

Pourquoi porter une casquette dans un restaurant ? Et rouge de surcroît ?

Micheline qui a beaucoup d'imagination aurait sûrement trouvé mille et une bonnes raisons mais moi...

J'avoue que j'ai beau retourner le problème dans tous les sens, je ne vois qu'une solution : il est né avec !!!

mercredi 12 novembre 2008

Seul !

Depuis mai 2006, aujourd'hui, pour la première fois, je me retrouve seul pour dîner !

Rassurez-vous, Micheline est simplement partie avec ses copines de l'atelier d'écriture pour un petit repas !

Me voilà donc rajeuni de plus de deux ans ! C'est vrai que nous avons pris l'habitude de nous retrouver tous les jours pour les repas et que ni l'un ni l'autre, nous n'avons fait d'infidélité à notre nouvelle vie de pensionnés !

J'avoue que ces quelques heures ne me pèsent guère et que j'ai vite retrouvé mes vieilles habitudes. Après une petite sieste (impro ce soir !), j'irai acheter le pain et puis j'attendrai le retour de Micheline avec impatience.

Elle aura sûrement plein de choses à me raconter, ne serai-ce que ce qu'elle aura mangé...

Et en plus, je me passe difficilement d'elle !

mardi 11 novembre 2008

11 novembre

Une date importante !

C'est en effet le 11 novembre 1935 que Jean-Marie, mon Frère aîné a vu le jour. Le 27 octobre 1939, naissait le petit Guillaume, alias Guy, le puîné et le 26 novembre 1946, j'arrivais sur cette terre. Nos Parents avait donc pris l'habitude de fêter nos trois anniversaires le 11 novembre (15 jours trop tard pour Guy et quinze jours trop tôt pour moi !).

Pendant des années, ce 11 novembre a été la date que pas un membre de la famille n'aurait raté... Maman achetait des tartes, de gros gâteaux et Papa mettait le champagne au frais. Les oncles et tantes, cousins et cousines arrivaient pour l'occasion et souvent nous nous retrouvions à plus de vingt personnes !

Chacun racontait sa vie des douze derniers mois et l'on s'extasiait sur le petit dernier qui grandissait bien vite et sur le plus vieux qui ne changeait pas !

Parfois, une personne nous quittait pendant l'année mais très souvent un bébé nouveau venait la remplacer. Ainsi va la vie...

Les nombreuses occupations des plus jeunes et la disparition de nos Parents ont eu raison de la fête. A présent, le 11 novembre est redevenu un jour férié comme les autres, sauf dans nos mémoires...

lundi 10 novembre 2008

"Bargain Hunt"

C'est le titre d'une émission quotidienne de la BBC1 que je regarde souvent et avec grand plaisir.

Deux couples reçoivent chacun 300 £ et avec cette somme équivalente à 450 €, peuvent acheter trois objets sur une brocante. Les deux équipes sont aidées par un(e) "expert" qui les guide dans leur choix. De plus, l'expert achète à son meilleur goût, un objet avec l'argent restant. Les quatre objets sont ensuite revendus aux enchères et le gain réalisé (s'il y en a un) est offert aux joueurs.

Le principe est simple et pourrait être lassant si ce n'était sur la BBC ! Le présentateur est un anglais tel qu'on les apprécie : sens de l'humour, excellente connaissance du marché de la brocante et ce petit "je ne sais quoi" qui fait qu'il est sympathique !

Tous les jours, étonnement garanti car la vente aux enchères est souvent pleine de surprise (dans les deux sens). En semaine de 13h15 à 14 heures !

dimanche 9 novembre 2008

Télévision

Vous le savez, je ne regarde vraiment pas beaucoup la télévision. Pourquoi ? Parce que je n'y trouve aucun plaisir...

M'asseoir et "supporter" ce que d'autres personnes essayent de me faire ingurgiter, très peu pour moi ! Je préfère être mon propre maître et composer moi-même mon programme.

Tenez, cet après-midi, j'ai regardé pendant près d'une heure. Quoi ? C'était si peu passionnant que j'ai déjà oublié.

Certaines personnes à qui je raconte cela me disent : "Il y a quand même les documentaires sur les animaux ou les peuplades lointaines" Alibi culturel horrible ! Je regarde ce film qui raconte la vie passionnante d'une hyène ou d'une tribu pygmée, d'une vache laitière ou d'un petit fabricant de fromages de nos Ardennes et à la fin, je ne sais rien de plus : j'ai pourtant vu des images remarquables montrant des scènes uniques et exceptionnelles (dixit mon hebdomadaire).

Je crois bien que tous les téléspectateurs sont comme moi (ou pire encore), ils ne retiennent rien de ce qu'ils regardent.

Dans tous ces films, ce qui me manque, c'est la chaleur de la savane, l'odeur du fauve, c'est de pouvoir regarder un détail de costume que la caméra ne me montrera jamais, de sentir l'odeur du fromage frais, de toucher les naseaux humides d'une belle vache...

Faire fonctionner ses cinq sens, voila un beau programme pour un dimanche d'automne.

samedi 8 novembre 2008

Voyage à Liège

Si hier soir nous avons été à "l'bwèsse à music" pour y applaudir de nombreux musiciens dont notre ami Michel Stennier (merci Chère Joëlle et Cher Michel de nous avoir fait découvrir cet endroit "magique" !), aujourd'hui était consacré à la traditionnelle visite à Liège à l'occasion de la Toussaint.

La grandeur du cimetière de Robermont et le peu de place de parking à proximité font que nous ne nous y rendons jamais le jour de Toussaint mais au moins une semaine plus tard !

Quelques fleurs venues remplacer les fleurs de l'an dernier et puis quelques pensées pour ceux qui sont là... Il est déjà temps de partir rejoindre la Ville de Liège et une fort intéressante exposition sur les Arabes à l'Archéoforum (sous la Place Saint Lambert). Un lieu un peu magique, calme et frais, à quelques mètres des bus et des voitures.

Un bon repas à la liégeoise. Jugez plutôt : apéritif, un petit verre de pècket, une bonne fricassée (œufs sur le plat) avec saucisse et lard, fromages de Herve avec sirop de Liège (un délice), une bonne glace, un café et un petit pècket pour la route ! Tout cela pour 12 € par personne.

Retour sous le soleil sans avoir oublié de faire un peu de lèche-vitrines...

vendredi 7 novembre 2008

Petit cadeau

Ce matin, le facteur nous a laissé un petit mot de notre amie Yuan-Yuan, la nièce de M. notre voisine chinoise. Yuan-Yuan habite à Taïwan et nous avons déjà eu le plaisir de la rencontrer lors d'un voyage qu'elle a fait en Europe.

Elle était même venue à l'Estival du Conte de Surice en 2003. Et apparemment, malgré son ignorance du français, elle nous avait écouté conter avec plaisir. Au retour, elle nous a proposé de nous dessiner en train de conter. Elle trouvait certaines de nos attitudes intéressantes à faire passer sur le papier... Nous avons donc posé devant elle et son crayon !

Il y a peu, je vous avais raconté cette nouvelle habitude d'anticiper les dates des fêtes par les magasins. Yuan-Yuan a fait fort puisque, accompagnant son message, il y avait un petit paquet contenant un cadeau de Noël : trois petits napperons en soie !

C'est donc avec quelques jours d'avance que nous lui avons répondu : "Xièxie", ce qui signifie : "merci".

C'est pratique de connaître les langues étrangères !

jeudi 6 novembre 2008

Quelques réponses à quelques questions !

Ces dernières semaines, je vous avais fait part de quelques problèmes qui m'avaient particulièrement interpelé en vous promettant de vous tenir au courant.

Je tiens donc mes promesses :

Le feu tricolore de Sombreffe re-fonctionne à la grande satisfaction des usagers ! (2 novembre)

La guerre des prix dans les supermarchés semblent se calmer. Pas plus tard que ce matin, je suis sorti avec plusieurs marchandises facturées au bon prix, celui du dépliant ! (29 octobre)

Saint Nicolas arrive le 8 novembre dans mon magasin favori ! (23 octobre)

Les mêmes personnes continuent à envoyer les mêmes messages de "bon anniversaire" à plein de gens qu'ils ne connaissent pas et qui ne sont même jamais apparus sur le forum... (11 octobre)

La machine à ticket de la boucherie fonctionne toujours bien ! (8 octobre)

mercredi 5 novembre 2008

Kennedy 1960 - Obama 2008

En 1960, l'élection de Kennedy avait provoqué un séisme un petit peu partout. Voir un homme de 43 ans devenir Président des USA était presque impensable à l'époque. On sortait des années Eisenhower, vétéran de la guerre et qui avait 70 ans !

Pour les jeunes de 14 ans comme moi, c'était le futur qui s'ouvrait avec la certitude d'un monde meilleur. L'avenir allait être brillant, plein de découvertes et ce fut le cas. Moins de dix ans après, l'homme était sur la lune ! Mais Kennedy avait été assassiné et Martin Luther King aussi...

Aujourd'hui, les États-Unis sont-ils prêts à avoir un président noir ? Ils l'ont voulu, ce qui est un signe que cela change aussi ! C'est une nouvelle ère qui est en train de s'ouvrir pour ce grand pays. J'ai eu l'occasion d'y séjourner et d'y travailler pendant plus de trois mois et je sais combien le peuple américain est capable du meilleur.

Tout ce que nous devons souhaiter c'est que le nouveau président puisse avoir une politique internationale digne de son grand pays et une politique nationale digne des ses habitants.

Et, comme on dit là-bas : "God bless America".

mardi 4 novembre 2008

Pour une place !

Nous revenons du centre-ville où nous avons eu tout loisir d'apprécier un remarquable échange d'amabilités entre deux automobilistes du sexe faible.

Nous n'avons pas assisté au début de l'altercation mais les paroles prononcées à très haute voix ont attiré notre attention. Il y avait deux furies insultant la conductrice d'une voiture garée boulevard de l'Yser. Le ton a encore monté quand la jeune femme est sortie pour toiser une de ses "adversaires".

Les deux premières femmes avaient quitté leur voiture bloquant toute la chaussée et d'où nous étions, on pouvait voir la file des voitures s'étendait déjà de l'Eden (lieu du drame) au bout du boulevard Audent.

Apparemment la dispute avait lieu pour une place de parking... Le temps passant, la place à côté du lieu convoité s'est libérée et malgré tout, la bataille a continué de plus belle. Ce n'est que lorsque la conductrice "rebelle" a occupé cette place que la circulation a été rétablie.

Les trois furies en sont venues aux mains pour se pousser et se menacer. Il y a même eu quelques coups de griffes. Puis elles se sont séparées, non sans s'être menacées des pires sévices.

Dommage, j'avais encore une dizaine de minutes à perdre !

lundi 3 novembre 2008

Le jardinier

Début novembre, comme chaque année, notre jardinier est venu pour l'entretien d'hiver de notre (petit) jardin. Le voilà prêt à passer l'hiver sans crainte de voir dépérir les fleurs que nous attendons pour le printemps. Il nous restera à recouper les rosiers après les premières gelées, un vieux truc du Papa de Micheline...

Monsieur V. vient nous aider depuis de nombreuses années et nous sommes toujours très contents de ses services.

Aujourd'hui, il est arrivé avec une main bandée : il avait été mordu par son chien lors d'une séance au club de dressage. Pourtant, le chien n'avait jamais été agressif ! Il a été obligé de le faire euthanasier pour garantir sa sécurité et celle des enfants de ses voisins.

Quand je vous disais mon plaisir d'avoir Avatar comme animal de compagnie, je ne croyais pas pouvoir vous en apporter la preuve aussi vite !

Pour les personnes qui ignoreraient encore qui est Avatar, je les renvoie à mon article du 3 janvier dernier. Vous y verrez même sa photo !

dimanche 2 novembre 2008

Carrefour dangereux

Depuis plus de huit jours, le carrefour de Sombreffe près de chez le Papa de Micheline est devenu particulièrement dangereux.

Pourquoi ? Simplement parce que des inconscients ont "décidé" de remplacer les feux tricolores par des feux oranges clignotants ! Non pas que les portiques aient été modifiés, mais parce que, pour une mauvaise raison quelconque, ces feux tricolores sont en panne !

Résultat, au moins un accrochage par jour et je suppose bien qu'il faudra attendre qu'il y ait un mort pour que les autorités réagissent.

Allons, Messieurs du MET, prenez votre courage à deux mains et envoyez une équipe pour résoudre le problème. Je vous situe l'endroit : croisement de la route Nivelles-Namur avec la route Charleroi-Gembloux. Et merci d'avance. Le problème résolu, mon Beau-Père pourra de nouveau sortir de chez lui pour aller faire ses courses !


samedi 1 novembre 2008

Les contes de Surice

Le sort en est jeté. La date ultime de dépôt des contes pour le concours de Surice était le 30 octobre !

Honnêtement, le thème "histoire d'O" ne m'a guère inspiré pas plus que Micheline d'ailleurs !

Preuve, nous n'avons pas eu recours à notre traditionnel jury international pour classer nos contes et nous permettre de choisir les six meilleurs (ou moins mauvais) à envoyer. Pourquoi ? Simplement parce que nous n'avons écrit "que" trois contes chacun.

C'est que l'inspiration ne vient pas toujours au moment propice... Jugez plutôt, certains de mes contes ont été écrits en dehors de ce concours et pourtant ils font clairement référence à l'un ou l'autre sujet imposé depuis la première participation de Micheline en 1996 !

Depuis 1997 et "Le berceau divin", nous avons hanté le Foyer Culturel de Philippeville de nombreuses fois. Nous nous y sommes faits des ami(e)s. Il faut dire que la traditionnelle formation donnée par Emile Hesbois favorise beaucoup les bonnes relations. Voir d'autres conteurs "suer" sur les mêmes problèmes que soi favorise les contacts et rend modeste !

Pour moi, ces trois jours sont les moments les plus enrichissants du concours. Et je sais que je ne suis pas le seul à avoir cette opinion.

vendredi 31 octobre 2008

Facebook

Cela fait plusieurs semaines que je me promène sur Facebook. J'y retrouve des amis, des personnes perdues de vue, des parents proches ou lointains... Bref presque tout le monde !

S'il est bien gai de savoir qu'un tel, que je n'ai plus vu depuis longtemps, a changé de boulot, a retrouvé la santé ou est devenu riche, il est tout aussi triste de savoir qu'une autre a quitté son mari, a renoncé à travailler ou se morfond dans un pays étranger.

Ce que je préfère, ce sont les "photos de profil"... J'imagine qui les a prises, dans quelles circonstances et où ! Certaines sont banales ou bien connues, d'autres ne laissent entrevoir qu'une partie du visage ou même certaines sont trafiquées ou remplacées par un dessin, une caricature. Tout cela donne de bonnes indications sur la personnalité du sujet !

Parfois, un ami ou une amie me retrouve moi et me propose son amitié. Je refuse rarement tant j'aime partager !

Maintenant, vous savez ce qu'il vous reste à faire...

jeudi 30 octobre 2008

Nouveaux à l'impro

Notre groupe du mardi s'est considérablement réduit et le combat a cessé faute de combattants ! Et oui, nos séances sous la houlette d'Eduardo sont (momentanément ?) supprimées.

Notre coach est reparti vers d'autres cieux plus français mais il gardera quand même les yeux fixés sur nous !

Nous avons donc décidé de nous joindre au groupe du mercredi. Adieu Couillet, vive Ransart !

Nous y avons trouvé un groupe bien motivé, des personnes sympathiques et quelques visages connus et avons été parfaitement accueillis par une équipe composée de 9 personnes. Cela nous change beaucoup des séances à 4 vécues ces derniers temps...

Très vite, la séance d'échauffement prévue par Fabian nous a permis de nous intégrer et nous avons continué à travailler avec nos nouvelles et notre nouveau partenaires.

Vivement la semaine prochaine et le retour de Michel, un ami musicien, pour pouvoir résister à toutes ces dames et demoiselles.

Nous voilà "nouveaux à l'impro", c'est gai, non ?

mercredi 29 octobre 2008

Après le 4 février

La guerre des non-étiquettes avait commencé ici le 4 février 2008. Aujourd'hui, elle s'est un peu transformée et est devenue la guerre des prix et des réductions.

Ce matin, je me suis rendu au magasin XXX (censure commerciale et personnelle) pour y acquérir quelques articles annoncés en publicité à un prix très avantageux. Évidemment, le prix au rayon n'était pas modifié...

J'ai donc fait appel à une "charmante" dame qui m'a aiguillé vers une autre dame aussi "charmante", la responsable !

"Ne vous inquiétez pas, Monsieur. Ce sera résolu lorsque vous passerez à la caisse !"

Me voila donc reparti vers le rayon ou j'entasse quelques articles avant de me diriger vers la sortie.

Comme le dit mon ami Bob : "Alors, ce qui devait arriver, arriva !" le prix était toujours celui indiqué au rayon !

"Rassurez-vous, le total sera adapté dès que j'aurai imprimé le ticket", me dit la caissière. J'introduis donc ma carte de banque dans la petite boîte et là, miracle, le ticket de caisse sort avec mes articles au prix supérieur !

J'ai retiré ma carte avant de taper mon code secret et j'ai élevé (un peu) le ton pour attirer l'attention d'un "vrai" responsable puisqu'il manipulait un téléphone portable de manière très professionnelle... Durant notre conversation, son téléphone a sonné trois fois et trois fois il s'est retiré à l'écart pour répondre ! Belle exemple de respect de son interlocuteur !

La suite demain ou après puisque ce brave homme m'a promis que ce n'était qu'une question de minutes pour résoudre le problème. Promesse pour promesse, je reviendrai !!!

mardi 28 octobre 2008

Le froid

Nous y arrivons tout doucement à cette Toussaint qui marque souvent le début du gel dans nos régions. Il va falloir s'y faire, nous allons vers le froid.

Notez que depuis plus de soixante ans que je vis ce moment, il me semble que le climat se réchauffe. Combien de fois ne suis-je allé début novembre au cimetière avec mes Parents alors qu'il gelait ? Cela faisait la fortune des marchands de chrysanthèmes qui pouvaient augmenter les prix sous prétexte qu'il fallait chauffer les serres... De nos jours, ce n'est plus guère le cas.

Les plus frileux d'entre nous ont quand même sorti leurs gros lainages et Micheline a rentré ses géraniums de peur de les voir geler sur place !

Les saisons ne sont plus ce qu'elles étaient. De mon temps, Monsieur, le temps n'était pas détraqué... Tout ça à cause de toutes ces machines qu'on envoie dans l'espace !

lundi 27 octobre 2008

La course

Pour lui éviter les trop longues marches, nous avons proposé à mon Beau-Père de l'accompagner au cimetière aujourd'hui. Aussitôt dit, aussitôt fait, nous nous sommes donc rendus à Aiseau sur la tombe des grands-parents de Micheline, puis nous sommes allés au cimetière de Sombreffe pour fleurir la tombe de sa Maman.

Comme nous avons commencé très tôt, nous avons eu le loisir d'accompagner mon Beau-Père au supermarché où il effectue ses courses. Et quand je parle de courses, c'est vraiment le bon mot à utiliser. Il connaît la magasin comme sa poche, parcours toutes les allées au pas militaire, achète toujours les mêmes produits et arrive toujours à la caisse dans un temps record. J'ai parfois du mal à suivre son rythme tant sa détermination est grande et ses pas assurés !

Il faut que je vous parle quand même du seul petit plaisir qu'il s'octroie : les cacahuètes... Toutes les deux semaines, il achète plusieurs sachets de ces précieuses arachides sous prétexte que c'est bon pour lui ! Et toutes les deux semaines, il effraie la pauvre caissière qui voit s'étaler les nombreux sachets sur le tapis roulant. Comme je le suis de près, je déclare toujours d'une voix assurée : "Ne vous inquiétez pas, c'est pour son singe !"

Le plus amusant est que chaque visite se solde toujours par une dépense identique à l'euro près. Vous voyez bien que les prix n'augmentent pas !

dimanche 26 octobre 2008

Heure d'été/heure d'hiver

Si vous avez moins de 64 ans, savez-vous que vous avez vécu plus d'années "avec heure d'été" que d'années "sans" ?

Eh oui, c'est en 1976 que, suite à la crise pétrolière (déjà !), nos "sages" gouvernants ont décidé d'instaurer cette ineptie d'heure d'été. Cela allait, paraît-il, alléger la facture d'énergie.

En fait, depuis donc 32 ans, on nous oblige à changer notre rythme de vie, on impose aux personnes qui travaillent à l'extérieur de subir le soleil le plus chaud de la journée (il est midi "solaire" à 2 heures de l'après-midi), on déboussole les bébés, on fait devenir les vaches folles...

Et je vous laisse imaginer les problèmes d'horaires des transports pendant les nuits de changement d'heure ! Sans parler des dates différentes choisies par certains pays pour le passage.

Cela devient même fou dans des grands pays comme le Canada où certaines provinces changent et d'autres pas ou encore entre Israël et la Palestine qui changent à des dates différentes. Et on se demande pourquoi il y a des accidents de trains ou d'avions !

Sur ce, je vous laisse dormir une heure de plus...